Coopération: Le Maroc et les USA signent un mémorandum d’entente pour la préservation du patrimoine culturel

Le Maroc et les Etats-Unis ont signé à Rabat, un mémorandum d’entente (MoU) pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite.

Ce MoU, signé le 13 janvier 2021, par le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous et l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, David Fisher, prévoit des mesures procédurales pour lutter contre le trafic illicites des objets archéologiques et ethnographiques du Maroc vers les Etats-Unis et vise à développer les relations bilatérales entre les deux pays dans le domaine culturel patrimonial.

« Ce MoU reflète la volonté de travailler en étroite collaboration à travers l’intensification de la coopération et de la coordination entre les institutions et les services concernées pour lutter contre le trafic illicite des biens culturels dans les deux pays, à même d’organiser des ateliers de formation, des conférences, des rencontres et de contribuer à l’échange d’expertises et d’expériences pour relever les défis liés à la protection de différents objets patrimoniaux de l’importation abusive et illicite », a déclaré à cette occasion El Ferdaous.

Les bandes criminelles au niveau international ciblent le Maroc en raison de la richesse de son patrimoine, a souligné M. El Ferdaous dans une déclaration à M24, notant que ce partenariat « exemplaire et stratégique » entre les deux pays va contribuer à créer une convergence en matière de politique publique au Maroc et aux Etats-Unis, le plus grand marché des arts et de la culture au monde.

Pour sa part, M. Fisher a remercié Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour Son soutien indéfectible à cet effort essentiel visant à préserver les richesses culturelles du Royaume pour les générations futures et veiller à ce que les États-Unis et le Maroc puissent œuvrer « ensemble dans une initiative aussi noble ».

Cet accord permettrait aux organismes qui se chargent de la culture et aux autorités dans les deux pays de travailler ensemble pour la protection du patrimoine culturel marocain du pillage et du trafic, ce qui favoriserait un échange culturel élargi entre les deux pays, a-t-il ajouté notant qu’il s’agit d’un premier accord entre le Maroc et les États-Unis couvrant l’ensemble du territoire marocain, notamment les provinces du Sud.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here