Kidnapping de Khalil Ahmed: l’Algérie et le Polisario au banc des accusés

Khalil Ahmed porté disparu depuis 2009
- Publicité -
La tente dressée par la famille de Khalil Ahmed à Rabouni

La famille de Khalil Ahmed et des centaines de sahraouis la soutenant ont afflué en masse, mardi 12 février 2019, devant le siège du soi-disant secrétariat général du Polisario, à Rabouni, afin d’exiger la vérité sur le sort d’Ahmed Khalil, disparu en 2009 dans des circonstances mystérieuses en Algérie.

Les manifestations organisées par la famille de Khalil Ahmed sont devenues récurrentes, depuis que ce dernier n’a plus donné signe de vie, voilà bien plus de 10 ans. Pourtant, le polisario avait, sous la pression internationale, promis de mettre en place une commission pour enquêter sur cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets. Khalil Ahmed, qui officiait en tant que Conseiller de l’ancien chef des séparatistes, Mohamed Abdelaziz, mort en 2016 des suites d’un cancer des poumons, s’apprêtait à dévoiler des dossiers secrets sur l’implication des militaires algériens et du Polisario dans des affaires de séquestration et de torture de Sahraouis. Il aurait été kidnappé et exécuté par ces mêmes militaires qu’il s’apprêtait à dénoncer.

Ancien cadre du mouvement séparatiste et proche de Mohamed Abdelaziz, Khalil Ahmed s’apprêtait à dévoiler les violations commises par le Polisario, avant d’être arrêté et détenu en Algérie en 2009. La visite que lui a rendue son fils, au mois de septembre de la même année, était la dernière à donner signe de vie de Khalil. Face au silence immuable de l’Algérie et du Polisario sur cette affaire tragique, la famille du disparu Ahmed Khalil a annoncé l’organisation d’un nouveau sit-in ouvert devant le siège du Polisario à Rabouni.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here