La France vient d’interdire l’hydroxychloroquine pour traiter le coronavirus

La France a décidé mercredi 27 mai de bannir la très controversée hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, après des semaines de débats sur l’efficacité de ce médicament et la publication d’une étude pointant ses dangers.

« Que ce soit en ville ou à l’hôpital, cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints de Covid-19 », a indiqué le ministère français de la Santé dans un communiqué, après la parution d’un décret au Journal officiel (JO).

Ce décret abroge la possibilité de prescrire de l’hydroxychloroquine, hors essais cliniques, et intervient au lendemain d’un avis défavorable du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP).

Mardi, le HCSP, saisi par le gouvernement, avait recommandé de « ne pas utiliser l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 » hors essais cliniques, que ce soit seule ou associée à un antibiotique.

Depuis fin mars, l’hydroxychloroquine pouvait être prescrite en France à titre dérogatoire à l’hôpital et uniquement pour les patients gravement atteints, sur décision collégiale des médecins.

Le médicament, commercialisé en France sous le nom de Plaquénil, était déjà interdit en ville pour traiter le virus.

Le décret paru au JO « tire les conclusions de l’avis du Haut conseil de la santé publique », lui-même saisi par le ministre de la Santé Olivier Véran, explique le ministère, en soulignant que « la France a été marquée par des drames sanitaires liés au mésusage de certains médicaments ».

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here