UNESCO: L’appel de SAR la Princesse Lalla Hasnaa à la communauté internationale

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a appelé la communauté internationale à s’engager résolument, pendant cette décennie, à instituer l’éducation au développement durable comme une priorité impérative, soulignant le caractère urgent de cette action.

«Engageons-nous résolument, pendant cette décennie, à instituer l’éducation au développement durable comme une priorité impérative. C’est urgent. C’est vital!», a insisté SAR Lalla Hasnaa dans un message-vidéo adressé à la Conférence mondiale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) sur l’éducation au développement durable (EDD), organisée du 17 au 19 mai 2021.

Dans ce message-vidéo diffusé lors de la grande session plénière, tenue autour de la thématique «Créer le changement dont nous avons besoin en temps de crise planétaire – L’EDD pour 2030», Son Altesse Royale a affirmé que la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement s’emploie, depuis plus de deux décennies, à développer différents programmes destinés à réduire ou supprimer l’impact négatif de l’Homme sur la nature.

Croire à la promesse d’un monde nouveau

«Chargée de l’enseignement et de la transmission des savoirs, l’école est, plus largement et plus prioritairement encore, un espace d’éducation et de transmission des valeurs. Eduquer la jeunesse au respect de l’environnement, c’est croire à la promesse d’un monde nouveau plus harmonieux et durable», a soutenu la Princesse Lalla Hasnaa.

«L’éducation au développement durable, thème qui nous réunit aujourd’hui, est la clé de la réussite», a poursuivi la Princesse, assurant que «nous avons donc souhaité que l’action de notre Fondation soit centrée sur la sensibilisation et la formation des plus jeunes à ces problématiques».

«Ainsi, nous semons les graines de la conscience environnementale pour faire éclore, à terme, une société consciente du milieu naturel dans lequel elle vit et capable d’adopter un comportement vertueux adapté», a ajouté SAR la Princesse Lalla Hasnaa, exprimant sa fierté du partenariat liant la Fondation et l’Unesco «avec qui nous œuvrons de concert depuis 2020 pour que soit intégrée l’éducation à l’environnement, dans les curricula (scolaires), à tous les niveaux jusqu’au baccalauréat».

A cet égard, le Maroc est l’un des trois pays dans le monde qui mène une expérience pilote pour le programme Global Schools de l’Unesco, a fait observer Lalla Hasnaa. «Car la mobilisation sur les sujets liés à l’environnement ne saurait produire d’effet durable que si elle devient un réflexe acquis dès la formation initiale: l’éducation dès le jeune âge est donc une essentielle priorité.»

«Une génération nous sépare du sommet de Rio», a constaté la Princesse Lalla Hasnaa, estimant qu’il était impératif de réfléchir aux motivations qui ont pu freiner l’introduction de l’enseignement au développement durable dans les curricula.

«La crise du Covid-19 nous rappelle en particulier l’urgence de réaliser un développement durable global, équitable et au service de tous», a fait savoir Son Altesse Royale, assurant que la protection de l’environnement et la sauvegarde de notre planète, «notre maison à tous», constituent un des piliers fondamentaux de cette démarche.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here