Sahara-ONU: les séparatistes dos au mur à la 4ème Commission

- Publicité -

Lors de la quatrième Commission des Nations-Unies, tenue le 7 octobre 2019 au siège de l’ONU, quatre pays du Golfe ont affirmé leur soutien à la position du Maroc et appuyé les efforts onusiens visant à aboutit à une solution définitive au différend autour du Sahara.

Lors de la quatrième Commission des Nations-Unies, tenue le 7 octobre 2019 au siège de l’ONU, quatre pays du Golfe ont affirmé leur soutien à la position du Maroc et appuyé les efforts onusiens visant à aboutit à une solution définitive au différend autour du Sahara.

Ainsi, les Emirats Arabes Unis ont affirmé que l’initiative marocaine d’autonomie, sérieuse et crédible, «constitue une solution de compromis, conforme à la fois à la charte de l’ONU et à ses résolutions, et qui permet de préserver l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc frère».  Pour sa part, l’Arabie Saoudite a exprimé sa «position de principe», soutenant l’initiative marocaine d’autonomie comme solution de compromis à la question du Sahara. Riyad a, en outre, rejeté «toute atteinte aux intérêts supérieurs du Royaume du Maroc et à sa souveraineté et son intégrité territoriale».  De son côté le Bahreïn a dit apporter son plein soutien aux efforts déployés par le Maroc pour parvenir à une solution à la question du Sahara sur la base de l’initiative d’autonomie, des résolutions du Conseil de sécurité, et dans le cadre de la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire. Seuls trois pays ont défendu les thèses fallacieuses du Polisario, lors des travaux de la quatrième Commission des Nations-Unies. Il s’agit de l’Uruguay, de la Bolivie et de l’Ouganda.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here