Stratégie Halieutis : Quelles réalisations depuis 2010?

- Publicité -

Un secteur de la pêche renforcé et en plein développement. Lors d’une conférence de presse, tenue en marge de la 5ème édition du Salon Halieutis, le ministre, Aziz Akhannouch, s’est montré très satisfait du bilan réalisé depuis la mise en œuvre du plan Halieutis, en 2010. Chiffres à l’appui.

«Nous avons réellement commencé à travailler sur la mise en application de ce programme, en 2010. Aujourd’hui, on va vers la fin de la stratégie Halieutis et nous allons voir, après, quelle suite sera donnée pour l’avenir», tenait d’emblée à préciser le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, lors d’un point de presse organisé après l’ouverture du Salon Halieutis, à Agadir.

A deux ans de son échéance, en 2020, le plan Halieutis donnerait des résultats encourageants, selon le ministre et ce, aussi bien au niveau de la production, de l’exportation et de l’investissement qu’à celui de la mise à niveau des infrastructures. En témoignent les chiffres de la production halieutique nationale qui a connu une hausse annuelle moyenne de 2,3%, entre 2010 et 2018. Cette production est passée à 1,375 million de tonnes, en 2018. «Aujourd’hui, nous sommes à 83% de l’objectif fixé par la stratégie qui est de 1,660 million de tonnes», a souligné le ministre. «Si nous arrivons, d’ici à l’horizon 2020, à faire 1,5millions de tonnes, nous serons à 90% de l’objectif», a ajouté Akhannouch. Les revenus générés par la production halieutique ont aussi augmenté, d’après le ministre. Ils ont atteint 11,6 milliards de dirhams, l’an dernier, soit une croissance annuelle moyenne de 7,2 % chaque année, depuis la mise en œuvre du plan.

Augmentation également au niveau des exportations. Leur volume global a atteint 777.000 tonnes en 2017, soit une hausse de 3,6% par rapport à 2016. La croissance annuelle enregistrée depuis le démarrage du programme était de l’ordre de 5%. Les exportations ont généré près de 22 milliards de dirhams en 2017, avec une augmentation de 3,4 % par rapport à l’année précédente. «Cela représente près de 9% du total des exportations nationales et 45% des exportations agroalimentaires», a précisé Akhannouch. Il a ajouté que la hausse annuelle du chiffre d’affaires export, enregistré entre 2010 à 2017, a été de 7%.

En ce qui concerne le PIB, la croissance est aussi au rendez-vous, d’après le ministre. En effet, elle s’est élevée à 17,1 MMDH en 2017, avec une augmentation annuelle moyenne de 10% sur la période 2007-2017, «ce qui correspond à 80% des objectifs d’Halieutis atteints», a commenté le ministre.

Enfin, les investissements privés dans le secteur ont également augmenté. Le secteur a attiré prés de 600 MDH en 2016. Sur la période 2010-2017, la hausse annuelle moyenne de ces investissements a été de 13%.Tout cela a permis de créer quelque 108.000 emplois en mer et 97.000 emplois sur terre, en 2017, soit 84% des objectifs de la stratégie, toujours selon les chiffres présentés par le ministre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here