- Publicité -

Le Maroc réitère son engagement à soutenir le rôle central de l’AIEA dans la promotion de l’utilisation pacifique de la technologie nucléaire, en particulier en Afrique, a affirmé, lundi 5 juin 2023, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Vienne, Azzeddine Farhane.

« A cette fin, mon pays partage son expertise en matière d’application des techniques nucléaires dans les domaines de la santé, de l’eau, de l’environnement et de l’agriculture, entre autres, avec les États africains, en organisant des cours de formation, des ateliers, des missions de conseil, ainsi que des visites scientifiques », at-il indiqué dans son intervention, à l’occasion du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui se tient du 5 au 9 juin.

S’assurant au titre du  »point de l’ordre du jour 2: Rapport annuel de 2022″, M. Farhane a réitéré la détermination du Royaume à « poursuivre le renforcement de ses capacités de réponse aux situations d’urgence »

. cet effet, le Royaume a accueilli sur une base volontaire, en novembre 2022, une mission d’examen de la préparation aux situations d’urgence de l’AIEA, laquelle mission a évoqué la base solide du Maroc pour les dispositions de préparation aux urgences nucléaires et radiologiques, at-il rappelé.

Le diplomate a également évoqué l’importante visite du directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, au Maroc en juin 2022, qui a été l’occasion d’établir un cadre de coopération dans la lutte contre le cancer et les maladies zoonotiques et de renforcer davantage le partenariat entre l’Agence et le Maroc, notamment dans le domaine du renforcement des capacités triangulaires en Afrique.

Et d’ajouter qu’au niveau régional, le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN) et la Commission africaine de l’énergie atomique (CAEN) ont signé le mois dernier un protocole d’accord visant à renforcer leur coopération dans le domaine des applications civiles de l’énergie nucléaire et de la sûreté et de la sécurité nucléaires.

Ce protocole constituera une base solide permettant au Maroc de partager avec les pays africains son expérience en matière d’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, afin de favoriser et de promouvoir un développement industriel et économique durable en Afrique, a fait remarquer le diplomate.

« Le Maroc a développé, grâce au soutien de l’AIEA, une expertise reconnue dans l’utilisation pacifique des applications et technologies nucléaires dans de nombreux domaines, et reste engagé à partager son expérience avec ses partenaires, en particulier les États africains membres de l’AIEA certifiée », at-il conclu.

avec MAP

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here