Qui ne se demande pas comment se remettre d’une situation que l’on a vécue, qui nous a marqué dans le passé ?

- Publicité -

Je m’appelle Abla Chandide-Tlemcani. Je suis coach en psychologie positive. 

Grande amoureuse de la vie, j’aime apporter mon aide aux personnes qui ont besoin d’un soutien moral ainsi que d’une oreille attentive. 

Ma mission est de vous aider à transformer votre vie en puisant le courage, l’espoir, l’enthousiasme, la confiance, la force et la foi, à travers une écoute bienveillante de votre monde intérieur. 

Le passé n’est pas censé définir la personne que tu es aujourd’hui, mais peut te permettre de déceler l’origine de tes croyances, de certains traits de ta personnalité, ou autre… 

Rester rattaché aux événements du passé ferait naître une personnalité orgueilleuse qui se convainc d’être supérieure aux autres car il/elle a vécu «beaucoup» de choses, rencontrera une difficulté majeure à reconnaître ses propres erreurs, en remettant toujours la faute sur les autres. 

À force de ruminer le passé, on passe par des états de tristesse, colère et peur qui sont non seulement des sentiments qui nous poussent à chercher un coupable à chaque problème, mais aussi qui nous font croire que notre vécu représente la réalité. Or, non. Il s’agit de notre réalité, de comment nous l’avons perçue. Toutes les personnes qui ont traversé cette même situation l’ont probablement vécue et interprétée différemment, par rapport à toi-même. Ou non. Et dans les deux cas, c’est OK. Dans ces deux cas-là, prendre de la hauteur ne peut qu’aider favorablement. 

La maturité, c’est de prendre du recul et d’oser repartir à zéro, en ne prenant avec soi que ce qui va contribuer significativement à la réalisation de soi. 

En te focalisant sur ce qui compte réellement pour toi, en te demandant ce qui te servira ou non, ce que tu as envie de construire ou de déconstruire, tu pourras réécrire ton passé. 

Ce qui compte, ce n’est pas ce que les autres pensent de ton passé, mais ce que toi tu peux faire avec: identifier ses blessures, les accepter pour ensuite, les panser. 

La gratitude peut considérablement aider à gérer son passé. Les personnes qui éprouvent de la gratitude sont les plus heureuses. 

Le tout est dans le développement d’un esprit positif. 

Voici quelques astuces pour y arriver: 

1. Tenir un journal de gratitude et y écrire tous les matins des choses envers lesquelles tu ressens de la gratitude. 

2. Méditer. 

3. Penser à bien respirer. Prendre conscience de sa respiration pour oxygéner son cerveau, poser sa voix et mieux gérer ses émotions. 

 

Abla CHANDIDE-TLEMCANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here