Kabbour Bennani Smires: Hassan El Fad séduit le public au Mazagan Beach Resort

- Publicité -

La scène du Mazagan Beach Resort a accueilli le sacré Kabour qui a joué devant une salle archicomble.

Les fans sont venus nombreux, samedi 25 juin 2022, pour  connaitre de près ce personnage qui chamboule les codes et participe à déconstruire certains préjugés, toujours présentes au sein de la société marocaine.

Kabour est le fils de Bennani Smiress et Hnia Fassi Fihri. Les marocains l’on découvert à travers la sitcom « L’couple », écrit par Taliss et réalisé par Amir Rouan. Personnage combiné avec celui de la comédienne Dounia Boutazout qui a incarné Chaibia et leur fille Zahra qui vit en Italie avec son mari Luigi. Puis, le grand public a également découvert « Kabour  wa Lahbib » sans oublier  Galata, Tibari et la sœur de Kabour « Khti Fatima ! ». Ainsi, l’aventure continue avec Fatiha via « Ti Rah Ti » (rôle joué par Mounia Lam kimel).

Dans une nouvelle apparition, Hassan El Fad a su redonner une nouvelle vie à ce personnage imaginaire à travers son one man show «who’Kabour». Personnage bien rodé puisque l’artiste le joue depuis des années que cela soit ici ou ailleurs au profit de la diaspora marocaine. Dans cette sitcom imaginée sous forme de questions, Kabour doit répondre au journaliste concernant sa vie avec Chaibia, Zahra, Lahbib, mais également des questions en lien avec l’actualité. Ses réponses sont souvent farfelues mais elles cassent les non-dits et l’hypocrisie sociale.

Réagissant à une question du journaliste, Kabour a répondu: «Tu sais je connais des gens hauts placés mais je préfère rester discret… Je connais Boudrika dial Lwidad (Boudrika, ancien dirigeant du club de football, Raja)». Quand le journaliste lui demande des détails sa relation avec le cheval il répond affirmativement. Le journaliste insiste en lui demandant s’il aime faire de l’équitation. Avec humour Kabour précise qu’il parle plutôt de sa relation avec le cheval dans le cadre du jeu de hasard «Tiercé». En effet, Kabour se caractérise également par son lexique spécifique à l’instar de sa fameuse phrase «Makaynch Maaman».

A chaque spectacle, Kabour Bennani Smiress nous prend par la main et nous tire derrière lui pour nous emmener au terroir au point que nous sentons l’odeur de la terre quand elle reçoit les premières pluies. Ce paysan qui, malgré quelques défauts, nous l’avons aimé, dans la mesure où il illustre toute la diversité et la richesse de la société marocaine.

Hassan El Fad est un artiste polyvalent. Il joue Louatar (instrument à cordes pincées), le saxophone, Louad. C’est aussi un comédien confirmé et un plasticien… Il est connu pour sa fibre perfectionniste, mais aussi pour son exigence professionnelle. D’ailleurs lors de cette soirée au Mazagan, son équipe a veillé t à ce que les spectateurs ne prennent pas de photos ou filment son spectacle.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here