Espace Schengen: Paris promet de fluidifier la procédure d’octroi des visas pour les transporteurs et entrepreneurs marocains

Les difficultés rencontrées par les entreprises marocaines, notamment celles opérant dans le transport international, pour l’octroi des visas Schengen ont été l’objet de discussions entre le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et le ministre délégué auprès du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’attractivité. 

Lundi 22 novembre 2021, le président de la CGEM, Chakib Alj a reçu Franck Riester, en présence de l’Ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, et d’opérateurs économiques des deux pays pour soulever certaines difficultés rencontrées par les entreprises marocaines, notamment les transporteurs, relatives aux visas Schengen.

Depuis le début de l’année 2021, les procédures d’octroi de visas par la France connaissent un durcissement, ce qui a un impact négatif sur le commerce et sur l’économie en général, déplore le patronat marocain. La partie française a exprimé sa compréhension de la situation et s’est engagée « à analyser cette situation d’un point de vue économique, afin de trouver des solutions adéquates, dans le respect des procédures administratives et sanitaires ». Pour sa part, la CGEM a affirmé qu’elle reste « disposée à accompagner et à encadrer la démarche qui sera adoptée, afin de garantir la fluidité des processus et la conformité des dossiers ».

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here