Maroc/intégrité territoriale: Il y a 42 ans, la récupération de Oued Eddahab !

- Publicité -

La récupération de la province d’Oued Eddahab en 1979, constitue une étape historique phare, dans le processus de parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume.

La commémoration, samedi 14 août 2021, du 42ème anniversaire de cet événement, est l’occasion de mettre en avant la mobilisation des Marocains et leur vigilance constante autour de la première cause nationale, ainsi que la dynamique soutenue visant à conforter l’unité nationale et promouvoir le développement des provinces du Sud.

Le 14 août 1979, les oulémas, les notables et les chefs de tribus de la province d’Oued Eddahab s’étaient rendus au Palais Royal de Rabat pour présenter à Feu SM Hassan II, leur serment d’allégeance et réaffirmer leurs liens d’attachement indéfectible au Glorieux Trône alaouite. Par cet acte solennel et hautement patriotique, les habitants d’Oued Eddahab ont signifié qu’ils ne braderaient jamais leur identité marocaine, en affirmant au monde entier que le Sahara a toujours été marocain et qu’il le restera pour toujours, en dépit des manœuvres des adversaires.

Le 4 mars 1980, le regretté Souverain était allé à la rencontre de la population d’Oued Eddahab dans le cadre d’une visite officielle à Dakhla à l’occasion de la Fête du Trône.

Cette visite avait insufflé un élan fédérateur à l’unité nationale, marquant ainsi des retrouvailles grandioses entre l’unificateur de la patrie et ses fidèles sujets et attestant une nouvelle fois l’attachement des populations des provinces du Sud à la mère patrie. Le retour historique de cette partie chère du territoire marocain à la patrie a été le résultat d’une lutte de longue haleine engagée sur plusieurs décennies par le Maroc pour parachever son indépendance et son intégrité territoriale.

La célébration de cet anniversaire est une occasion de se remémorer la haute portée de cet événement qui incarne l’attachement indéfectible de la population de la province au Souverain et au Trône Alaouite et leur mobilisation constante pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, lors de la récupération de la ville de Tarfaya en 1958, puis de Sidi Ifni en 1969 et des autres parties du Sahara marocain grâce à l’épopée de la Marche Verte en 1975, indique un communiqué du Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération.

Aujourd’hui, 42 ans après la récupération la province d’Oued Eddahab, les efforts de développement se sont poursuivis dans cette partie chère du territoire marocain, en vue de l’ériger en un véritable pôle économique. Depuis lors, la province vit au rythme d’un processus de développement important et soutenu, marqué par la réalisation d’importantes infrastructures et de grands projets d’envergure, en vue d’asseoir une économie régionale résiliente, pourvoyeuse de richesses et d’emplois.

Le modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte, a également posé les jalons du processus de développement, visant à renforcer les différents aspects liés notamment aux volets sociaux, économiques, culturels et environnementaux.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here