Travail des enfants-droits de la femme: 14 associations bénéficient de la subvention de l’Etat

M. Mohamed Amekraz préside la cérémonie de signature des conventions de partenariat avec des associations

Le ministère du Travail et de l’insertion professionnelle a procédé à la signature de conventions de partenariat avec quatorze associations, dont sept œuvrant dans le domaine de la lutte contre le travail des enfants et sept autres opérant dans le domaine de la protection des droits de la femme au travail et ce, pour bénéficier de la subvention au titre de l’année 2020.

Ces conventions, dont la cérémonie de signature a été présidée, mardi 24 novembre 2020 par le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amekraz, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le département de tutelle dans le domaine de lutte contre le travail des enfants et de la protection des droits de la femme au travail, conformément à la législation nationale et aux conventions internationales ratifiées par le Royaume.

La première catégorie de ces conventions s’inscrit dans le cadre des opérations du retrait des enfants âgés de moins de 15 ans du travail, notamment du travail domestique, l’amélioration des conditions de travail des enfants âgés de 16 à 18 ans et leur retrait des travaux dangereux et la sensibilisation sur les dangers du travail des enfants.

La seconde catégorie vise la contribution à l’ancrage de la culture de l’égalité professionnelle au sein de l’entreprise et l’organisation de campagnes de sensibilisation auprès des femmes travailleuses et leurs employeurs pour faciliter l’accès des femmes au marché du travail, améliorer leurs conditions du travail et leur permettre de concilier entre la vie familiale et les obligations professionnelles, ainsi que le renforcement des compétences de la femme au travail.

Intervenant à cette occasion, Amekraz a indiqué que l’opération de sélection de ces associations a été effectuée sur la base de critères déterminés par une commission interministérielle instituée à cet effet et après étude et évaluation des projets présentés par les associations. Elle s’est, ainsi, focalisée cette année sur les projets priorisant les catégories travaillant dans des régions enclavées.

Pour mieux intégrer les enfants dans le système éducatif

Le ministre a souligné la nécessité de conjuguer davantage les efforts pour lutter contre ce phénomène, devenu un obstacle au développement et ce, à travers la promotion du partenariat dans ce domaine avec les associations de la société civile visant à réaliser une série d’objectifs relatifs, notamment, au retrait des enfants de moins de 15 ans du travail pour les intégrer dans le système éducatif et dans les établissements de formation professionnelle, qui correspondent à leur situation et leur compétence.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here