Congrès national des droits de l’enfant: appel à reconsidérer la valeur de l’enfance

- Publicité -

Vendredi 22 novembre 2019 a connu l’organisation d’une journée institutionnelle, dans le cadre du 16ème Congrès national des droits de l’enfant.

Ont pris part à cette journée, le Chef de gouvernement Saâdeddine El Othmani, le président de la Chambre des représentants Habib El Malki et le président du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami, entre autres responsables et personnalités nationales et internationales.

L’avenir des enfants se construit aujourd’hui 

El Othmani a souligné l’engagement fort et à tous les niveaux, du Maroc, en faveur de la promotion de la situation de l’enfance. Le Royaume a réalisé des avancées importantes en matière des droits des enfants à la faveur des efforts cumulés sur les plans législatif et organisationnel depuis la ratification par le Royaume de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), a-t-il indiqué. Il a, dans ce sillage, souligné qu’à la faveur de l’intérêt particulier accordé par SM le Roi Mohammed VI à la situation de l’enfance, cette Convention internationale est devenue une référence essentielle de plusieurs politiques, plans et programmes nationaux relatifs à cette catégorie, notant que le Maroc a été parmi les premiers pays à avoir ratifié cette Convention, à New York en 1989, par Feu SM Hassan II. Et El Othmani de poursuivre que l’engagement personnel de SAR la Princesse Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE), constitue un déterminant décisif dans la promotion des droits de l’enfant dans le Royaume, expliquant que l’Observatoire a créé une dynamique nationale importante, à travers ses initiatives qualitatives au profit de cette frange de la société dans les différents domaines, ainsi que son rôle prépondérant dans la promotion et le renforcement des droits des enfants, par le biais de plusieurs chantiers structurants.

De son côté, le président de la Chambre des représentants Habib El Malki a affirmé que le parlement de l’Enfant dont les membres ont eu l’occasion de s’exprimer lors des travaux du 16ème Congrès national de l’enfant, traduit l’intérêt accordé par le Maroc aux questions liées à l’enfance. El Malki a estimé que les enfants marocains disposent d’un potentiel énorme. Pour sa part, le président du CESE Ahmed Reda Chami a précisé que le Maroc a réalisé un bond en avant en matière de défense des droits des enfants. Il a toutefois indiqué qu’il y a encore du chemin à faire, en matière de lutte contre certains phénomènes, notamment le mariage des mineurs et la déperdition scolaire.

Initié par l’ONDE, le 16ème Congrès national des droits de l’enfant a entamé ses travaux, mercredi 20 novembre 2019 à Marrakech. Il se veut l’occasion de célébrer les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), de dresser le bilan de la situation de l’enfance depuis la ratification de la CIDE par le Maroc et de mobiliser les forces vives du Royaume pour mettre l’enfant au centre du nouveau modèle de développement.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here