Al Moutmir: Quel bilan à mi chemin?

- Publicité -

Le Groupe OCP a clôturé la tournée nationale de son dispositif itinérant «Al Moutmir» pour la campagne 2018-2019.

Lancée en septembre 2018, ce programme, qui s’est décliné en trois phases (céréales et légumineuses, maraîchage et olivier), a sillonné les régions du Maroc à la rencontre des agriculteurs.

Pour rappel, la cinquième et dernière étape de la 3ème phase était dédiée à la culture de l’olivier. Pour cette étape, le Groupe OCP a installé son dispositif dans la région de Marrakech.

Auparavant, le dispositif itinérant a permis d’accompagner plus de 2.000 agriculteurs dans les provinces de Taounate, Ouazzane, Sefrou, et Khénifra. Partie intégrante du programme «Al Moutmir», qui porte l’engagement du Groupe OCP en faveur du développement de la filière agricole au Maroc, le dispositif itinérant a pu cibler pas moins de 160 localités, dans près de 28 provinces à travers le Royaume.

Au total, plus de 10.000 agriculteurs, dont environ 1.000 femmes, ont bénéficié de l’accompagnement du dispositif. «Al Moutmir» a également permis de dresser pas moins de 2.000 plateformes de démonstration dédiées, dont 1.000 pour les céréales et les légumineuses, 700 pour l’olivier et 300 pour les cultures maraîchères. Le dispositif est porté par une équipe dédiée, composée de 60 collaborateurs OCP, dont 40 ingénieurs agronomes. Plus de 10.000 séances de conseil en one to one ont pu être organisées avec les experts présents sur place.

Des séances de démonstration de l’unité intelligente de production des engrais NPK Blend (Smart Blender) ont également été prévues, afin de rapprocher davantage les agriculteurs de l’industrie de fabrication des engrais et promouvoir l’utilisation des engrais sur mesure. En effet, cette unité de production permet, sur la base des analyses des sols et des rendements cibles, la production d’engrais adaptés à chaque culture et à chaque sol.

Une autre facette du programme

Dans le même cadre, l’OCP vient d’installer une plateforme de démonstration. Pour ce faire, le choix a été porté sur la commune rurale d’Elkebab, située à 56 kilomètres de Khénifra, considérée comme l’une des premières régions agricoles du Maroc.

Ainsi, une équipe d’agriculteurs, accompagnée par le coordinateur régional au sein du programme Al Moutmir du Groupe OCP, Brahim Boukrim, a procédé l’installation d’un essai de démonstration de la terre d’un agriculteur qui bénéficie de la mise en application des dispositions de ce programme.

Il s’agit d’une des plateformes de démonstration de l’Office chérifien des phosphates, pour la promotion auprès des agriculteurs des meilleures pratiques agricoles, en vue d’une agriculture prospère et durable via différentes actions.

Outre la transition vers le semis direct, d’autres projets ont été présentés. «L’OCP vise, via Al Moutmir, à co-construire avec les agriculteurs des cas modèles de l’impact de la démarche scientifique et raisonnée sur l’augmentation de la productivité et la préservation des ressources. L’objectif est de démontrer l’impact sur le terrain et de démultiplier l’effet sur les différents riverains, à travers l’ouverture de ces plateformes aux différents acteurs de l’écosystème, pour la formation et l’accompagnement», explique le coordinateur régional au sein du programme Al Moutmir.

Alors que le rendement du blé est de 23 qx/hectare, la partie gérée par l’agriculteur traditionnel a obtenu seulement 10 quintaux/hectare. «Cette différence est due à l’application des nouvelles et des bonnes pratiques agricoles d’une formule régionale, à savoir l’analyse de sol, l’utilisation d’une formule régionale d’engrais adapté qui est le 10-20-20, l’utilisation de la mécanisation et la lutte contre les mauvaises herbes et les maladies, au moment opportun», fait savoir Brahim Boukrim.

L’objectif ultime via cette plateforme est, bien entendu, la diffusion des bonnes pratiques agricoles, afin d’améliorer le rendement des petits agriculteurs de la zone. D’où l’accompagnement de proximité non seulement de l’agriculteur-cible, mais également de ses voisins, afin d’avoir un impact à la fois au niveau de cette plateforme et sur les agriculteurs de toute la zone.

HD

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here