Polémique autour de l’expulsion d’un écrivain: Le CHU Ibn Rochd de Casablanca réagit

- Publicité -

Encore une nouvelle polémique qui a enflammé la toile. Plusieurs sources ont relayé qu’un écrivain admis dans l’un des services du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd de Casablanca aurait été expulsé et abandonné dans un couloir, ce qui a provoqué un tollé. Le CHU est sorti de son silence et a démenti ces informations. 

« Contrairement à ce qui a été prétendu dans des articles de presse, l’écrivain et homme de lettres M.H n’a jamais été expulsé (de l’établissement) ou abandonné dans un couloir, bien au contraire il a bénéficié et bénéficie toujours de l’attention appropriée au sein du service de neurologie », souligne le CHU dans une mise au point, qualifiant de « totalement infondées les allégations colportées par ces médias ».

La même source rappelle que le patient a été admis, lundi 21 janvier dernier, dans ledit service, où les équipes médicales et soignantes l’ont pris en charge et réalisé les examens et les analyses que nécessitaient son cas, notant qu’il suit des séances quotidiennes de soin et de rééducation.

La direction d’Ibn Rochd affirme « rester à la disposition, le cas échéant, des instances compétentes pour davantage de clarification », tout en se préservant le droit de « prendre toutes les dispositions et recourir aux procédures juridiques qui s’imposent pour défendre ses droits ».

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here