Société Générale Maroc: Un ambitieux plan stratégique de transformation

Ahmed El Yacoubi- Ph. S_Benkhadra
- Publicité -

La Société générale Maroc (SGMB) vient de a dévoiler, à Casablanca, son plan ambitieux de transformation «Avenir 2019-2022» afin de délivrer une croissance soutenue, rentable et durable avec un taux de 7% par an.

L’ambition de SGMB est d’accompagner le développement du Maroc, locomotive du groupe en Afrique et hub opérationnel pour les fonctions technologiques et digitales pour le continent, en s’appuyant sur l’ancrage local de la banque tout en apportant son expertise internationale, a souligné le Président du Directoire de la Société générale Maroc Ahmed El Yacoubi.

Autour de 5 axes stratégiques
Ce plan s’articule autour de cinq axes stratégiques reposant sur «l’efficacité commerciale et opérationnelle» à savoir le renforcement de la proximité avec ses clients autour d’un modèle relationnel omnicanal et l’offre d’une gamme de produits et services aux meilleurs standards internationaux en développant les synergies entre les filiales spécialisées du groupe, qui en compte treize dans le Royaume.

Il s’appuie aussi sur l’investissement dans l’innovation, les nouvelles technologies, la digitalisation et la numérisation en vue d’offrir des expériences clients renouvelées, adaptées et des parcours optimisés, a indiqué le président du Directoire lors de la conférence de presse de présentation de ce plan stratégique.

Les autres piliers du plan consistent à faire évoluer l’organisation de la Banque afin de favoriser l’agilité dans les prises de décisions et à accompagner les transformations positives du pays en tant qu’acteur responsable et engagé socialement.

Ce plan met l’accent sur la dynamique d’ouverture et d’innovation au service des transformations positives de l’économie locale grâce notamment à ses démarches d’innovation impulsées par sa «Digital Factory», au sein de laquelle sont développées, en mode agile, de nouvelles expériences bancaires ainsi qu’un nouveau Lab Innovation qui s’installe à Casablanca l’année en cours pour explorer les technologies de la «Banque du futur» à l’échelle continentale.

Cette transformation, a assuré El Yacoubi, ne peut se réaliser sans une organisation décentralisée passant par la création de Business Unit et l’émergence de nouvelles délégations régionales (au nombre de 5) ayant plus d’autonomie sur le terrain afin de renforcer les relations de proximité avec les clients et d’accélérer la prise de décisions, d’instaurer un ancrage local plus fort et de simplifier le processus tout en faisant jouer à plein les synergies entre ses métiers et filiales spécialisées.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here