Immigration clandestine & Trafic de drogue ? Le Maroc lutte contre ces fléaux !

- Publicité -

Le Maroc est plus que jamais déterminé à lutter contre les réseaux de trafic de drogue et ceux de la traite des êtres humains et de l’immigration clandestine.

En effet, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a souligné ce jeudi à Rabat lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, la ferme détermination du Maroc à lutter contre ces phénomènes.

En 2017, le royaume a avorté plus de 65.000 tentatives d’immigration clandestine, ayant concerné en grade majorité des Subsahariens, a-t-il indiqué, relevant que le Royaume a adopté en parallèle des choix relatifs à la régularisation de la situation des immigrés, ayant bénéficié à plus de 50.000 individus.

Le ministre délégué a noté, à cet égard, que l’action des autorités de tutelle en ce sens est encadrée par la loi, soulignant qu’en cas de problème ou de violation de la loi, il faut s’adresser au Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et aux secteurs gouvernementaux concernés.

Le Maroc a aussi œuvré, en coordination avec l’organisation internationales pour les migrations, à assurer le retour volontaire des migrants dans leurs pays d’origine, a-t-il ajouté, notant que pour les autres opérations menées à l’intérieur du territoire national, elles sont faites dans le respect strict de la loi et que le CNDH a été partenaire dans la mise en œuvre de la nouvelle politique nationale relative à l’immigration.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here