Etonnante fécondité masculine!

- Publicité -

Les hommes sont plus féconds que les femmes! C’est du moins ce qu’attestent les analystes de l’Institut national d’études démographiques! Alors que le nombre moyen d’enfants par femme varie de 1 à 8 selon les pays, les écarts de fécondité entre hommes sont nettement plus prononcés. Il varie de 1 à 13 dans les 150 pays étudiés par l’INED et dont les  résultats d’une récente étude révèlent que, si en Europe la fécondité masculine se situe en moyenne entre 1 à 2 enfants, avec 1,2 en Europe méridionale et de l’Est et de 1,7 à 2,1 pour l’Europe de l’Ouest, les disparités sont plus importantes sur d’autres continents…

La fécondité masculine est ainsi aux alentours de 2 en Amérique du  Nord, 1,2 enfant par homme au Japon et en Corée du Sud et de 2 à 5 en Amérique latine, selon les pays. Mais c’est en Afrique que les taux de fécondité masculine sont les plus élevés.

Parmi les 41 pays subsahariens étudiés, on compte plus de 10 enfants par homme dans un quart des pays. Les fécondités les plus élevées sont observées au Niger, avec 13,6 enfants en moyenne par homme, au Soudan du Sud, 13,5 enfants, ou encore au Tchad, 12,1 enfants. Seuls quatre pays comptent moins de 6 enfants par homme dans la région de l’Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho et la Namibie. Des écarts particulièrement prononcés dans des régions où justement les écarts d’âge entre époux sont importants et où la polygamie est fréquente.

Autre facteur à prendre en compte pour expliquer un tel écart: l’âge. Si dans tous les pays, d’une manière générale, les hommes ont leurs enfants plus tard que les femmes, cela peut parfois atteindre des âges très avancés. En Afrique, l’âge moyen de la paternité dépasse 40 ans, contre 33,6 ans en moyenne dans le monde.

A l’inverse, dans les pays occidentaux où les écarts d’âge entre conjoints sont plus modérés, la fécondité des hommes est souvent légèrement plus faible que celle des femmes, souvent de moins de 0,1 enfant. De manière générale, dans les pays en transition économique, le taux de natalité tend à baisser et la fécondité masculine se rapprocher de la fécondité féminine!

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here