Cinéma: Le Maroc d’Izza Génini au Ritz

- Publicité -

«Toute une semaine avec Izza» est un événement qui se veut plus qu’un festival de cinéma et mieux que des rencontres cinématographiques.

Organisée par  l’association «AnouArts», l’événement se tiendra, du 7 au 12 mai 2018, au Cinéma Ritz à Casablanca. Selon les organisateurs, Izza a été une des premières artistes à laquelle ils ont pensé lorsqu’ils avaient entamé la réflexion sur le programme d’activités de l’association.

Ce choix émane du fait qu’Izza Génini est une enfant du pays qu’elle a quitté il y a longtemps. Mais elle a continué d’y venir et revenir régulièrement et d’y puiser presque tous les sujets et thèmes de son œuvre impressionnante.

Il était donc tout à fait normal qu’ils pensent  à elle et qu’ils l’invitent à venir partager, avec eux et avec tous ceux et toutes celles qui l’aiment, son amour et sa passion pour le Maroc, pour ses arts et pour ses cultures.

Ça sera donc un immense privilège d’avoir le plaisir de voir ou de revoir chaque jour, chaque soir, durant toute une semaine, les films d’Izza Génini, d’échanger avec elle, en présence d’artistes et de musiciens, dont certains ont participé dans ses films, d’évoquer ses souvenirs de tournage ou tout simplement de vie et de passer avec elle, durant toute semaine, de merveilleux moments de partage de culture, d’art et de musique…

Partie en 1960 à 17 ans, Izza retourne au Maroc en 1973 et rencontre

Souhel Ben Barka. C’est le point de départ de son engagement au service du cinéma marocain et africain. C’est aussi la création, en 1973, de la société

SOGEAV, renommée OHRA, dont elle assure la gérance depuis.

De 1986 à 2003, Izza occupera le poste de Déléguée du Centre cinématographique Marocain (CCM) à Paris.

Outre son intérêt pour le cinéma marocain, sa société OHRA acquiert les droits de divers films pour la distribution en Afrique.  A partir de 1987, Izza Génini passe à la réalisation d’une série de films documentaires, quasi exclusivement consacrés à la culture marocaine, sous le titre «Maroc, corps et âme».

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here