Championnat d’Afrique d’haltérophilie: Le président de la Fédération internationale se félicite de la qualité des infrastructures sportives du Maroc

- Publicité -

Le président de la Fédération internationale d’haltérophilie, Mohammed Jalood, s’est félicité, lundi 27 septembre 2022 à Casablanca, de la qualité des infrastructures sportives dont dispose le Maroc et du développement de la pratique de cette discipline au niveau national.

« J’ai été fasciné par le grand développement des infrastructures du Royaume du Maroc au cours des dix dernières années », a indiqué M. Jalood à l’occasion du coup d’envoi du championnat d’Afrique juniors et cadets d’haltérophilie à Casablanca.

Il a ajouté, dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, que « le Maroc est en mesure aujourd’hui d’organiser des championnats internationaux d’haltérophilie, qui font honneur au continent africain », soulignant « la disponibilité de la Fédération internationale à accompagner le Royaume dans l’organisation des événements les plus prestigieux ».

« Chaque fois que je visite le Royaume, je constate que les installations sportives s’améliorent de plus en plus, ce qui mérite d’être noté », a-t-il relevé.

Le président de la Confédération africaine de la discipline, Khaled Mhalhel, a de son côté estimé que le succès du Maroc dans l’organisation de ce championnat montre l’intérêt que porte le Royaume au sport.

 » Je ne peux que remercier le ministère de tutelle et la Fédération royale marocaine d’haltérophilie, ainsi que tous les intervenants pour les moyens mis en place afin de faire de ce championnat une réussite », a-t-il ajouté.

Concernant le niveau technique des champions marocains, il a indiqué que « les jeunes talents de ce sport ont un bel avenir devant eux ».

Le directeur technique de la Fédération royale marocaine d’haltérophilie, Mohamed Nahassi a, pour sa part, noté que l’instance fédérale, en coordination avec le Comité national olympique marocain, a mis en place un programme de préparation, qui a duré deux mois, afin de faire de la participation au championnat d’Afrique un succès.

M. Nahassi a affirmé que l’équipe nationale ambitionne de remporter le plus grand nombre de médailles, dans l’espoir de renforcer l’équipe première avec des haltérophiles capables de représenter le Maroc aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Il a estimé que la concurrence sera forte entre les haltérophiles d’Afrique du Nord, notamment l’Egypte, la Tunisie et la Libye, ainsi que du Cameroun, soulignant que le Maroc vise une forte présence au championnat du monde prévu en décembre prochain.

La cérémonie d’ouverture de cet événement sportif a été marquée par la présence du président de la Fédération royale marocaine d’haltérophilie, Kamal Lahlou, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, du préscolaire et du sports, Youssef Belkasmi, et le gouverneur de la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa, Aziz Dadas, ainsi que de personnalités du monde du sport.

A rappeler que l’haltérophile Maha Fajr Al-Islam est devenue la première marocaine à décrocher une médaille de bronze lors du championnat du monde tenu en mai dernier en Grèce.

 

avec MAP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here