Casablanca: Coup d’envoi de la 8ème édition des Rencontres Internationales des Échecs Francophones

Le coup d’envoi de la 8ème édition des Rencontres Internationales des Echecs Francophones (RIDEF), le grand rendez-vous annuel échiquéen de la Francophonie mondiale, a été donné, samedi à Casablanca.

Organisées par l’Association Internationale des Echecs Francophones (AIDEF) en partenariat avec la Fondation des Cultures du monde (FCM), sous l’égide de la Fédération Internationale des Echecs (FIDE) et de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), ces Rencontres, qui se poursuivront jusqu’au 9 juillet, constituent une occasion pour tous les joueurs d’échecs francophones, issus des différents continents, de se retrouver dans un cadre de compétition, d’échange et de convivialité.

Dans une déclaration à M24, la chaine d’information en continu de la MAP, Patrick Van Hoolandt, Président de l’Association Internationale des Echecs Francophones, a rappelé que c’est la deuxième fois que le Maroc accueille ces Rencontres après la 1ère édition qui a eu lieu en 2013 à Marrakech.

En plus des compétitions décernant les différents titres de champions de la Francophonie, ces Rencontres permettent de favoriser les échanges entre les participants, de partager des moments de convivialité, ainsi que de créer des liens d’amitié et une entraide nord-sud entre Francophones, a-t-il souligné.

Selon M. Van Hoolandt, diverses activités sont au menu cette année des RIDEF qui proposent un programme riche et varié aux participants.

De son côté, Bachar Kouatly, président délégué de la Fédération internationale des échecs, s’est félicité des efforts déployés par les organisateurs pour pouvoir perpétuer ce grand évènement échiquéen.

Au-delà des aspects compétitif et sportif, a-t-il ajouté, ces Rencontres permettent à des participants des quatre coins du monde de se rencontrer et d’échanger autour de la passion pour les échecs.

Pour sa part, le président de la Fondation des Cultures du Monde, Moulay Driss Alaoui Mdaghri, s’est réjoui de la tenue de cet évènement international au Maroc, tout en mettant en avant les efforts de la FCM pour promouvoir les échecs dans le Royaume.

M. Alaoui Mdaghri a souligné l’importance du jeu d’échecs qui « n’est pas seulement un jeu d’esprit dans lequel les capacités intellectuelles comptent mais aussi une école d’apprentissage du sens civique et de la bonne conduite ».

En marge du tournoi classique principal, une formation d’arbitres FIDE et un championnat de blitz sont également programmés.

Par ailleurs, dans le même cadre des RIDEF, la Fondation des Cultures du Monde organise la 2ème édition de son Festival International des Echecs, dont la première édition a eu lieu à l’Université Mohammed VI Polytechnique à Benguerir en 2019.

La FCM organise ainsi du 4 au 20 Juillet une exposition intitulée « Beauté des Echecs » à la galerie de la Médiathèque de la Mosquée Hassan II et un concert « Chess Opera » au Complexe Culturel Zafzaf à Maârif avec la participation du groupe musical international « Come to my home ».

Par ailleurs, la Fondation des Cultures du Monde propose un atelier d’initiation pour enfants aux échecs à l’Ecole Bachiri et une « simultanée » au Club Olympique Casablancais par un grand maître international de renom.

 

avec MAP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here