Quelles relations entre ces trois pays: le Maroc, l’Algérie et Israël ?

Commençons par les relations Maroc-Israël. 

Elles ont repris en décembre 2020, suite aux accords signés par les Etats Unis, le Maroc et Israël ; les Etats Unis reconnaissant la Souveraineté du Maroc sur le Sahara et les deux autres signataires –le Maroc et Israël- reprenant leurs relations diplomatiques interrompues en octobre 2000.

Depuis, ces relations ne cessent de se développer, au grand dam des proches voisins du Maroc… Et pas seulement. 

Coopération dans les domaines de l’agriculture, du tourisme de la sécurité, de la défense… Ce dernier point, précisément –la coopération militaire- inquiète les uns, rend complètement fous les autres.
Les autres ? Le voisin de l’Est, incontestablement. Alger ne cesse d’en donner la preuve. Son agressivité, voire ses provocations vont crescendo depuis ces accords d’Abraham. 

Le Pouvoir algérien ne sait plus quoi inventer contre le Maroc, sa fixation sur son voisin ayant décuplé d’intensité… Prenant parfois des allures hallucinantes. Comme d’accuser le Maroc d’avoir craqué l’allumette qui a déclenché les feux d’été en Kabylie… Ou encore –c’est la mascarade la plus récente (elle date de ce mercredi 13 octobre 2021)- d’être derrière une machination maroco-israélienne incitant des séparatistes algériens à perpétrer des actes de terrorisme dans plusieurs wilayas algériennes… Une cellule terroriste pourtant présentée comme existant depuis 2014 ! (Ce n’est plus une cellule dormante, c’est une cellule en hibernation. Elle existerait vraiment qu’il aurait été temps que les «très performants» services algériens la découvrent !). 

Les deux hommes venus témoigner de la véracité des faits, les mains menottées derrière le dos, avaient l’air très heureux pour des pseudo-terroristes pris en flagrant délit de trahison de leur pays…

A lui seul, ce scénario mal torché du Pouvoir algérien dit tout des relations maroco-algériennes. N’y ajoutons même pas la rupture des relations diplomatiques annoncée unilatéralement par Alger, le 24 août 2021 et toutes les provocations qui ont suivi cet acte d’hostilité majeur.

Avec un art consommé de retourner tout reproche à l’envoyeur, le Pouvoir d’Alger, qui n’a eu de cesse d’agresser le Maroc depuis l’ère de Benkharrouba alias Boumediene, soutient que c’est le Maroc qui agresse l’Algérie depuis 1962 ! Lui qui arme, finance et défend «H24-7j/7- 365j/360» les séparatistes du Polisario contre le Maroc depuis près d’un demi-siècle, se pose aujourd’hui en victime et accuse ce même Maroc, cible de ses incessantes déstabilisations, d’être le fomentateur du séparatisme en Algérie. L’exercice est devenu systématique chez ce Pouvoir «has been» et ses relais médiatiques, qui s’enfoncent chaque jour un peu plus dans une situation inextricable. 

Car, tout cela, le Maroc et ceux qui s’intéressent aux relations maroco-algériennes s’y sont habitués, à la longue. Même si le coup d’accélérateur donné à cette rageuse agressivité ces derniers jours, ne manque pas d’interpeler.

Par contre la dérive qui laisse pantois, ce sont les attaques frontales –et donc provocatrices à l’extrême- que le Pouvoir d’Alger s’autorise en direction de plusieurs cibles à la fois. Car au Maroc s’est ajoutée la France et à la France s’est ajouté Israël, qui en prend pour son grade, depuis la reprise de ses relations avec le Maroc. A la stupeur générale, Israël a été nommément accusé des prétendus projets de terrorisme «révélés» mercredi 13 octobre (2021).

Le Régime algérien, qui s’accommode pourtant bien des relations diplomatiques d’Israël avec l’Egypte, la Jordanie, la Turquie, ou plus récemment, les Emirats Arabes Unis, joue les offusqués indignés face au Maroc, depuis la reprise de ses relations avec Israël ; et se lance dans la voie hasardeuse d’attaques directes contre Israël.

Jusqu’où ira le Pouvoir d’Alger avec ses provocations ? Qui sait…

Une chose est sûre. Au Maroc, aucune suite officielle n’est donnée à ces agressions. Le dernier mot du Roi, c’était la main tendue. Les réactions ont été indignes, minables. Même pour dire non, il y a des règles que la simple bienséance impose.

Ce dimanche 10 octobre, encore, honteusement, le Président Tebboune, en personne, est monté au créneau, ouvrant un feu nourri d’accusations contre le Maroc, allant même jusqu’aux menaces à peine voilées. 

AU-CU-NE réaction du Maroc !

La seule réaction qui vaille, c’est la poursuite du pays sur sa voie constructive.

Le Pouvoir algérien peut bien fulminer. Le plan de développement à 80 milliards se poursuivra, avec le port de Dakhla, entre autre, qui s’ouvrira sur toute l’Afrique. Le Maroc est à Guergarat et, SM Mohammed VI l’a écrit au SG de l’ONU, la gestion pacifique par le Maroc de ce point frontalier stratégique est irréversible. 

Le mentor du Polisario peut bien enrager. Les élections ont eu lieu dans tout le pays, les 3 Régions du Sahara comprises. Les Sahraouis gèrent leurs affaires dans les Conseils communaux et régionaux ; et c’est un Sahraoui, de la même tribu que Brahim Ghali-Benbattouch (les Rguibat) qui est à la tête de la 2ème Chambre du Parlement: Naam Myara !

Enfin, la junte militaire au pouvoir à Alger peut bien se ruiner en armement, le Maroc poursuivra sur son rythme et il n’est pas en reste.  

Le mal élu Président Tebboune évoquait ce dimanche «la collaboration militaire entre le Maroc et Israël». Il l’a en travers de la gorge, lui est ses Généraux. Qu’il le sache, cette collaboration est en bonne voie. Des accords ont été signés. Des négociations sont en cours pour en signer d’autres. Les ministres israéliens et de la Défense seront bientôt au Maroc. BlueBird Aerosystems, filiale du géant de la défense Israël Aerospace Industries (IAI), se prépare à lancer la production de «drones-kamikazes» au Maroc. Les contrats seront signés à cette occasion. Ils porteront également sur les systèmes de missiles à courte et moyenne portée.

Et ceci n’est qu’un élément de la stratégie de Défense marocaine parmi d’autres… N’en déplaise à ceux que ces avancées du Maroc sortent de leurs gonds !   

Bahia Amrani

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here