Algérie: Les généraux pètent un plomb !!

Le Général Changriha, successeur de Gaïd Salah

Si vous n’avez encore rien entendu qui vous fasse exploser de rire cette année, on vous livre cette «petite dernière» des Généraux d’Alger.

Ne sachant plus que dire et que faire pour nuire au Maroc, les brillants galonnés sont allés chercher loin… Mais alors très loin… Un siècle et demi avant Jésus Christ, reprochant au Maroc d’avoir trahi Jugurtha, le très contesté Roi de Numidie ! Passons sur le fait que Jugurtha était le plus grand des traîtres et assassins, ayant tué ses deux cousins et frères, alors que son oncle l’avait adopté, un autre cousin plus tard, trahi Rome et massacré ses commerçants… Il suffit d’un clic sur la toile pour tout savoir sur ce forcené du pouvoir, qui a finalement été livré aux Romains par son beau-père (le père de sa femme) Bocchus et a fini mort de faim en prison…

Mais le plus cocasse, c’est d’arriver à attribuer au Maroc ce qu’a fait Bocchus en l’an 105 avant J-C, au prétexte que Bocchus était Roi de Maurétanie et que la Maurétanie était située là où se trouve à peu près le Maroc…

Plus tortueux que cet esprit, ne cherchez pas, vous ne trouverez pas! La revue des Généraux qui livre ce scoop ne se limite pas à cette débilité. Elle donne aussi deux infos qui confirment définitivement le «pétage» de plomb des généraux. Elle nous dit qu’à deux reprises, l’Algérie allait intervenir militairement au Maroc…

Et c’était lors des deux coups d’Etat contre Feu SM Hassan deux ! Ça, par contre, c’est un aveu de trahison contemporaine ! Décidément, depuis que la Constitution de Tebboune autorise l’Algérie à faire la guerre hors de ses frontières, le Pouvoir d’Alger voit son armée tantôt en Libye, tantôt –même rétrospectivement au Maroc… Vite, appelez un psy !!

Enfin, la revue des Généraux nous apprend que l’Algérie a délimité ses frontières avec le Polisario !! On peut faire de cette info mille et une analyses… Mais pour le moment, contentons- nous d’observer ce Pouvoir qui ne sait plus quoi inventer ou entreprendre. Sortir de prison le Général Médiène, rappeler le Général Nizar, remettre en service Ramtane Laamamra, en appeler même à Jugurtha… Quel spectacle !

Tout cela, tandis que le pays s’enfonce dans une crise sans précédent, où le vaillant Peuple algérien ne trouve ni eau, ni lait, ni huile… Ni même plus la possibilité d’exprimer ses revendications…

Le seul moyen qu’aient trouvé les Galonnés pour empêcher le Hirak de faire valoir ses droits a été de lui interdire la rue ! Ce qui n’empêche pas la diaspora de prendre le relais de cette colère populaire, comme à Genève, cette semaine, où plusieurs dizaines d’Algériens ont marché, samedi 10 juillet, pour dénoncer la répression des manifestations pacifiques dans leur pays par un régime qui a confisqué le pouvoir et s’y accroche, exhortant l’ONU à dépêcher une mission pour enquêter sur les arrestations arbitraires, les pratiques de torture dans les prisons et les violations graves et généralisées des droits humains.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here