IFC: Un nouvel espace Campus France inauguré à Casablanca

L’Ambassadeur de France au Maroc, Hélène Le Gal, et le Secrétaire général du ministère de l’Education Nationale, Youssef Belqasmi, ont inauguré un nouvel espace Campus France, au sein de l’Institut Français de Casablanca (IFC).

Doté d’un grand hall d’accueil, d’une salle de conférence dédiée aux séances d’information sur les études en France et de 15 box d’entretien individuel, ce nouvel espace permet d’accueillir les nombreux candidats dans les meilleures conditions et de bien les préparer à leur projet d’études en France.

Répondre aux besoins de formation 

Ce bâtiment héberge également des salles de cours numériques innovantes. Elles permettent à l’Institut français de Casablanca de répondre à la demande du public casablancais de se former en français, dans un espace adapté aux nouvelles pratiques pédagogiques et d’accompagner la transition numérique éducative au Maroc. Les futurs candidats aux études en France trouveront, dans un même lieu, un service complet qui leur permettra de se préparer de manière optimale et de renforcer leurs chances d’intégrer un établissement d’enseignement supérieur français. Ce projet d’extension inclut également la création d’un jardin de 1500 m² en cœur d’îlot. Outre sa fonction d’agrément, il permettra l’accueil d’évènements et la projection de films en plein air, offrant de nouvelles potentialités en termes de programmation culturelle pour l’Institut Français de Casablanca.

Campus France Maroc a pour mission de promouvoir l’enseignement supérieur français dans le Royaume, grâce à ses quatre espaces, situés à Rabat, Casablanca, Fès et Marrakech ainsi qu’aux chargés d’information Campus France dans les autres antennes de l’Institut français du Maroc. Les Instituts français de Tanger, Oujda et Agadir hébergent des antennes numériques, permettant ainsi aux candidats des régions éloignées de passer leurs entretiens en visioconférence.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here