Traduction: Deux Marocains lauréats du Prix Ibn Khaldoun-Senghor

Le Prix Ibn Khaldoun-Senghor 2020, de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Organisation Arabe pour l’Education, la Culture et les Sciences (ALECSO), a été attribué aux Marocains Younès Ez-Zouaine et Abdelhak Boutaqmanti, apprend-on auprès de l’OIF, basée à Paris.

Le jury, qui s’est réuni le 9 décembre 2020 en visioconférence afin de désigner le lauréat de l’édition 2020, a décidé d’attribuer ce Prix à Younès Ez-Zouaine et Abdelhak Boutaqmanti pour leur traduction du français vers l’arabe de l’ouvrage « Le Djihadisme : le retour du sacrifice. Résister à la terreur », de Jakob Rogozinski (Desclée de Brouwer, 2017).

La traduction primée est parue chez Mominoun Without Borders Institution (Liban, 2020), indique l’OIF sur son site Internet.

Créé en 2007, ce Prix est attribué chaque année par un jury international. Il vise la promotion de la diversité culturelle et linguistique et encourage toutes formes d’échanges culturels entre le monde arabe et l’espace francophone.

Il s’adresse aux traducteurs, aux universités, aux instituts d’enseignement supérieur et aux centres d’études et de recherches, aux associations et aux unions nationales, ainsi qu’aux maisons d’édition du monde arabe et de l’espace francophone.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here