La vision éclairée du Roi Mohammed VI en matière de politique étrangère

Dans son Message Royal à l’occasion de la célébration de la Journée  Nationale de la Diplomatie Marocaine tenue à Rabat le 28 avril 2000, soit neuf mois après son accession au trône, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a ouvert une nouvelle ère de la politique étrangère du Royaume qui condense les aspirations d’un Roi jeune, ambitieux et plein d’espoir.

SM le Roi a réussi, en 21 ans de règne, à asseoir et à donner une vision qui donne corps à ses aspirations. En effet, tout au long de sa sage conduite de la politique étrangère, le Maroc a pu gagner en crédibilité et en influence tout en jouissant d’une stabilité et d’un développement remarquables dans la région.

En outre, le parachèvement de l’intégrité territoriale étant au rang des priorités de la politique étrangère marocaine. Dans ce cadre, le Maroc a présenté une proposition d’autodétermination le 11 avril 2007 pour résoudre le conflit autour du Sahara marocain, comme une solution politique globale qui préserve son intégrité territoriale et respecte sa souveraineté nationale, en s’attachant à la légitimité internationale et aux résolutions du Conseil de sécurité. 

Khalid Cherkaoui Semmouni – Directeur du CREPS

D’autant plus qu’il ne cesse de poursuivre la dynamique de développement sur toutes ses provinces du sud et de multiplier les ouvertures de Consulats Généraux des pays amis, comme à Laâyoune et Dakhla. S’ajoute, dernièrement, la reconnaissance des Etats Unis d’Amérique de la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental. Aussi, les États-Unis affirment leur soutien à la proposition d’autonomie du Maroc comme seule base d’une solution juste et durable.

En effet, sous le sage leadership de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc demeure un partenaire crucial pour les États-Unis, dans le but de consolider une coopération bâtie sur les intérêts communs et au service du développement, de la préservation de la paix, et pour faire face aux défis d’un environnement sécuritaire de plus en plus complexe.

Au niveau des alliances internationales, le Maroc s’attache ainsi davantage au pôle occidental, dans une forme de coopération économique et sécuritaire. Il multiplie les sphères potentielles d’influence en Afrique et dans le Monde arabe, ce qui place le Maroc à un carrefour foisonnant qui enrichit davantage son identité, et un relais désormais indispensable en matière de lutte contre le terrorisme et aux autres menaces transnationales en passant par la sécurité régionale. 

Grâce à la politique visionnaire, qui a été davantage renforcée, soutenue et restructurée par SM le Roi Mohammed VI, le Royaume a réussi l’édification d’un Etat démocratique et moderniste, un exemple de modération et de tolérance, reconnu dans la promotion des droits de l’homme et de la coexistence religieuse, et aussi un partenaire modèle de tous les pays, dans la perspective d’un partenariat solidaire et exemplaire.

Cette vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI en politique étrangère constitue un référentiel pour plusieurs pays arabes et africains  et consolide la position du Maroc en tant que facteur de stabilité et de paix dans son environnement maghrébin, africain et arabe. De même, cette politique éclairée a permis au Maroc de transcender des périodes difficiles que connaissait le monde.

Après son retour à l’Union Africaine, grâce à la sage décision du Roi Mohammed VI, le Maroc a contribué à la consolidation de la paix dans le continent africain, à travers sa participation à plusieurs missions de maintien de la paix, sans oublier son élection au Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA. Cette élection témoigne de la reconnaissance du leadership de SM le Roi, par des États africains, et le rôle constructif et solidaire du Maroc en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique.

Par ailleurs, le Maroc, sous le règne du Roi Mohammed VI, a déployé des efforts dans le cadre de sa nouvelle politique en matière de migration, en adoptant une approche humanitaire et solidaire, protégeant les droits des migrants et préservant leur dignité. Ce qui a permis la régularisation de la situation de dizaines de milliers de migrants. Ainsi, le Roi Mohammed VI a été désigné leader de l’Union africaine (UA) sur la question de la migration.

En concrétisant la nouvelle politique migratoire du Maroc, le Roi Mohammed VI avait proposé, lors du 30e Sommet de l’UA, la création d’un Observatoire africain de la migration (OAM). Cet organe aura pour mission de collecter les informations et de développer leur échange ainsi que de faciliter la coordination entre les pays africains sur la question migratoire. L’OAM a été créé et son siège a été inauguré dernièrement à Rabat.

Sous la vision éclairée du Roi Mohammed VI, l’Afrique est désormais érigée en priorité stratégique dans l’agenda marocain, comme en témoignent les multiples initiatives de solidarité destinées aux pays du continent, et le rôle important du Maroc dans le traitement de plusieurs questions, comme l’immigration illégale, et la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel et du Sahara.

Ce succès remarquable de la politique étrangère du Maroc, grâce à la vision éclairée de SM le Roi, est d’une forte portée politique, visant à hisser notre pays au rang des Etats influents sur la scène internationale.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here