Une première dans l’histoire politique belge : Deux Belgo-marocaines au gouvernement fédéral

C’est une première dans l’histoire politique de la Belgique, bien que la diversité dans ce pays ait donné naissance à plusieurs hauts responsables issus de l’immigration dans les assemblées élues et les gouvernements régionaux, deux Belgo-marocaines ont hérité de portefeuilles ministériels de haute importance dans l’actuelle formation menée par le libéral flamand Alexander De Croo.

Après un brillant passage au Parlement et à la tête de son parti Ecolo, la Belgo-marocaine Zakia Khattabi a été nommée ministre de l’Environnement et du Climat.

Rien ne prédestinait pour autant cette militante féministe à cette haute responsabilité politique. Elle, qui avait fait plutôt un parcours académique dans la recherche. Du moins jusqu’à ce qu’elle se rende compte que « la militance avait des limites et qu’il fallait passer de l’autre côté pour faire bouger les choses », avait-elle confié à la MAP.

Originaire de Tétouan, Zakia Khattabi a exercé son premier mandat d’élue en tant que membre du Sénat (chef de groupe) de 2009 à 2014, date à laquelle elle troqua son siège de sénatrice contre un autre non moins important à la Chambre des représentants. Elle n’y a siégé qu’un an car elle devait démissionner une fois élue à la présidence d’Ecolo, le règlement intérieur du parti ne permettant pas le cumul des mandats. Après les législatives de 2019, elle reprend son siège comme députée à la Chambre jusqu’à sa nomination aujourd’hui au poste de ministre fédérale.

La deuxième Belgo-marocaine qui fait sa première entrée au gouvernement fédéral est Meryame Kitir qui hérite du maroquin de la Coopération au développement et à la politique de la ville.

Cette ouvrière battante originaire de Ouarzazate a milité auprès du parti socialiste flamand (sp.a) pendant plusieurs années pour devenir plus tard sa cheffe de groupe à la chambre des représentants.

En 2006, elle se fait élire au conseil communal de sa ville Maasmechelen (nord), puis atterrit à la Chambre des Représentants après les élections fédérales de 2007.

Durant les premières années, elle combine ce mandat avec son travail à l’usine Ford de Genk où elle s’était engagée très jeune dans le militantisme syndical.

Le gouvernement De Croo qui a prêté serment ce jeudi devant le Roi des Belges comprend également une autre figure politique issue de l’immigration. Il s’agit du jeune député belgo-irakien Sammy Mahdi, nommé comme secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here