Santé financière: L’OMTPME publie son premier rapport annuel

L’Observatoire Marocain de la Très Petite et Moyenne Entreprise (OMTPME) a annoncé la publication de la première édition de son rapport annuel au titre de 2018 qui présente une radioscopie de la démographie et de la santé économique et financière des entreprises Personnes Morales assujetties à l’Impôt sur les Sociétés (IS).

Ce travail est le résultat d’un processus de collaboration engagé par l’Observatoire, depuis 2014, avec plusieurs partenaires publics et privés et qui s’est accéléré avec la signature, en 2017, de conventions d’échange de données avec Bank Al Maghrib (BAM), la Direction Générale des Impôts (DGI), la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC), précise l’Observatoire dans un communiqué.

La réalisation de ce rapport a nécessité la mise en place de plusieurs prérequis notamment une méthodologie appropriée pour la fiabilisation et le traitement des données brutes collectées auprès des organismes partenaires, souligne la même source, notant que sa publication intervient dans un contexte marqué par une conjoncture très difficile en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19), la mise en place de mesures de soutien aux entreprises et les travaux en cours sur un nouveau modèle de développement. Les indicateurs et les analyses, qui y sont présentés, sont de nature à éclairer la réflexion sur les enjeux liés au tissu productif national, en particulier celui des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) qui constituent une composante importante de l’économie marocaine.

Ce premier rapport sera suivi d’une série de publications régulières qui seront constamment améliorées afin d’apporter plus de profondeur dans la connaissance du tissu économique national.

L’OMTPME a principalement pour objet de mettre à la disposition des secteurs public et privé des statistiques sur les TPME et de réaliser des études généralistes et thématiques en relation avec ces entreprises.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here