Coronavirus : Mobiliser le maximum de médecins et de soignants

Va-t-on avoir assez de médecins et d’infirmiers pour prendre en charge tous les cas Covid-19? Alors que le bilan s’alourdit à 44 décès et 692 cas recensés de coronavirus, des voix appellent à se préparer au risque d’une circulation encore plus importante du virus.Elles appellent à mobiliser le maximum de médecins et de soignants.

Ils sont en première ligne dans la lutte contre le virus de Covid-19. En Italie, pays le plus touché par le virus en Europe, les médecins et les soignants sont épuisés, fatigués, débordés et à bout de force face à l’ampleur de la pandémie.

Plus de 4 000 professionnels de santé ont été testés positifs au virus et 66 médecins ont déjà perdu la vie dans la lutte contre le virus qui a infecté plus de 110 000 personnes et déjà tué plus de 13 000 depuis son apparition dans le pays, le 31 janvier.

Au Maroc, on n’en est pas encore là. Mais l’épidémie continue de s’étendre. Le nombre de cas recensés de Covid-19 s’élève à 692 ce jeudi à 18h. Avec 49 nouveaux cas qui ont été enregistrés ces dernières 24 heures. Le nombre de décès s’élève lui à 44, 7 nouveaux morts ont été recensé ces dernières 24 heures.

Selon un épidémiologiste specialiste en maladies infectieuses, le Maroc est dans une nouvelle dynamique épidémique. La situation épidémique est actuellement entre les stade 2 et 3. Il existe donc une circulation active du virus. Mais le respect de la mise en oeuvre du confinement par les citoyens ainsi que l’élargissement des dépistages peuvent toutefois freiner la transmission du virus », tient à rassurer notre épidémiologiste.

Néanmoins, l’inquiétude est bien là alors que « nos structures hospitalières connaissent une pénurie importante en termes de ressources humaines », constate Ali Lotfi, président du Réseau marocain de défense du droit à la santé.

« Si de nouveaux cas coronavirus cintinuent d’affluer sur les structures hospitalières dédiées au cas Covid-19, ajoute-t-il, le personnel soignant va être débordé ».

Il poursuit :  » On a bien vu que, même dans les pays dotés d’un des meilleurs systèmes de santé au monde, les services de réanimation sont saturés, et les équipes médicales, sollicitées sans arrêt, sont à bout de force et les structures hospitalières au bord de l’effondrement. On ne veut pas en arriver là ». Autant anticiper, insiste Ali Lotfi

Notre appel lancé cette semaine au Chef de gouvernement et au ministre de la santé pour venir renforcer les équipes déjà en place afin de combattre le virus s’inscrit dans ce cadre, dit-il.

4000 professionnels de la santé dont des médecins, des infirmiers, des sages-femmes et des techniciens de laboratoire sont prêts à intervenir en renfort aux équipes en place pour endiguer l’épidémie dans notre pays, souligne notre interlocuteur.

 » C’est l’occasion de recruter ces professionnels pour venir en aide à tout ceux qui sont aujourd’hui sur le terrain,  fatigués et épuisés. La vie sociale est suspendue pour eux. Ils ont été mobilisés depuis un mois et sont prêts à travailler 24 heures si nécessaire et ce, malgré le manque de moyens et le risque d’être contaminés par le virus », conclut Ali Lotfi.

À l’Association marocaine des sciences infirmières et techniques de santé (AMSITS), on se dit aussi inquiet.  » Avant l’apparition du virus au Maroc, nos hôpitaux peinaient déjà par manque de ressources humaines à répondre à la demande. Tous les profils étaient concernés par cette pénurie », souligne Habib Karoum, président de cette association.

Il ne sera pas toujours facile, dit-il, de garder la tête froide quand de nouveaux coronavirus vont s’accumuler. Surtout que les services en pénurie sont les mêmes pour les infirmiers que pour les médecins, affirme le président de l’association.

Pour ce dernier, il faudra renforcer les équipes Covid-19 pour prêter main-forte aux service de réanimation afin de lutter contre la pandémie.  » Pour un seul patient Covid-19 qui est mis dans une salle de réanimation, il faut jusqu’à neuf personnes ( un médecin réanimateur et des infirmiers anasthesistes) pour le prendre en charge », explique Habib Karoum, ajoutant qu’il faudra mobiliser le maximum de médecins et de soignants

Notons enfin que la Région de Casa-Settat, qui totalise 189 cas de coronavirus, a décidé de renforcer les effectifs des services dédiés aux patients atteints par le virus de Covid–19. Un appel a été lancé mercredi 1er avril au bénévolat, s annoncé la direction régionale de la santé, laquelle a mis en place une liste de veille constituée des bénévoles de la santé.

Cette opération intervient au vu de la crise sanitaire que connait le Maroc actuellement, et permettra au ministère de la Santé de faire appel, en cas de besoin, à toutes les ressources humaines inscrites dans cette liste, est-il souligné à la direction régionale.

Les inscriptions concernent l’ensemble des professionnels de la santé, y compris les retraités, médecins généralistes et spécialistes (cardiologie, réanimation et anesthésie, urgence).

Sont également concernés par cet appel au benevolat, les infirmiers de toutes les spécialités qui sont appelés à s’y inscrire, aussi bien ceux diplômés des facultés que des instituts nationaux publics ou privés (accrédités par l’Etat) et qui ne sont pas intégrés dans les cycles du ministère de la Santé, précise-t-on auprès de la même source.

Naîma Cherii

 

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here