Coronavirus : Des masques médicaux seront incessamment livrés aux médecins du privé

La situation est inédite. Les médecins marocains exerçant dans le privé  manquent de masques de protection médical,  en ces temps de crise sanitaire. Selon le Conseil national de l’Ordre des médecins  (CNOM), ces outils indispensables pour lutter contre la propagation de Coronavirus, seront incessamment livrés aux praticiens du privé. 

« La pénurie est bien là. L’absence des masques de protection est une réalité. Je n’en ai presque plus dans mon cabinet »,  confirme, ce mercredi 24 mars, un médecin généraliste à Casablanca. Il ajoutera :  » Les praticiens du privé sont les premiers en ligne. Le risque de recevoir dans leur cabinet des cas assymptomatique est très fort ».

La situation est certe inédite, dit-il. « Nous manquons de masques de protection FFP2. On ne sait pas combien l’épidémie va durer. Mais la question du matériel sanitaire est cruciale pour lutter contre la propagation de l’épidémie de Coronavirus », tient à souligner ce médecin, qui continue à assurer les consultations à son cabinet.

Il faut dire que les masques de protection, outil indispensable pour protéger le personnel soignant, directement exposé à un risque élevé, sont aussi rares que convoités en ces temps de l’épidémie.

Il n’en a pas toujours été ainsi. Mais la crise sanitaire sans précédent que connaît le Maroc a provoqué une rupture des stocks de ce dispositif médical.

Si dans les hôpitaux, le ministère de la Santé à dû relancer à la hâte l’approvisionnement en masques chirurgicaux et des masques FFP2 pour protéger le personnel soignant de ces établissements sanitaires,  ce n’est pas encore le cas pour les médecins du privé qui réclament des masques de protection.

Le Conseil national de l’Ordre des médecins  (CNOM), qui s’inquiètait de la trop faible quantité des stocks de ce dispositif médical, a saisi le ministère sur ce problème.

 » Le ministere nous a promis de répondre favorablement à notre demande en approvisionnant tous les médecins de ce dispositif médical. Nous attendons d’ailleurs l’approvisionnement dans les prochains jours si non dans deux ou trois jours, a déclaré à Le Reporter, Iz eddine Gmira, vice président du CNOM.

Au lendemain de la déclaration de plusieurs cas de coronavirus dans plusieurs pays,  la demande des marocains en masque a explosé,  souligne Dr Gmira.  « Or, dit-il, les personnes qui ne sont pas atteintes de l’epidemie ne doivent pas les acheter. Seuls les gens malades et le personnel soignant qui est en contact permanent avec les malades potentiels doivent se protéger avec un masque de protection ».

Ce mercredi 24 mars, les médecins du privé attendent toujours de recevoir ces masques indispensables pour les protéger, alors qu’ils prennent en charge des patients, dont certains pourraient être atteint de l’épidémie de Coronavirus.

Naîma Cherii

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here