Valorisation du patrimoine culturel national: Hassan Abyaba rencontre le DG de l’ISESCO

- Publicité -

Les moyens de contribution de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) à la valorisation du patrimoine culturel du Royaume a été le thème d’une séance de travail entre le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, Hassan Abyaba, lundi 2 décembre 2019 à Rabat, avec le Directeur Général de l’ISESCO, Salem Ben Mohammed Al Malik.

Cette réunion a été l’occasion d’examiner une série de propositions visant à promouvoir les moyens de coopération entre les deux parties, a déclaré Abyaba à la presse, faisant savoir que les deux parties se sont arrêtées sur « la contribution de l’ISESCO à la restauration de kasbahs et de monuments historiques marocains, et d’inscrire les sites archéologiques du Royaume au patrimoine culturel islamique de l’Organisation ».

La coopération ISESCO-Maroc promise à un bel avenir

Qualifiant la coopération entre le Maroc et l’ISESCO de « fructueuse et sérieuse », le ministre a souligné que les deux parties entendent créer des commissions conjointes pour étudier les différentes propositions et entamer prochainement la mise en oeuvre de cette coopération commune. Le ministre a, en outre, salué « la stratégie d’ouverture sur le monde et les institutions internationales » menée par le directeur l’ISESCO, et exécutée dans le cadre d’une vision stratégique fondée sur le rejet de l’extrémisme, l’établissement de la paix et de la sécurité, et le soutien de la culture mondiale, et arabo-islamique plus particulièrement. Pour sa part, Salem Ben Mohammed Al Malik a salué la place du Maroc en tant que « pays doté d’une longue histoire, qui a abrité le siège de l’ISESCO et lui a offert un soutien important durant le règne de Feu SM le Roi Hassan II, lequel soutien se poursuit pendant le règne de SM le Roi Mohammed VI ». Cette réunion a été l’occasion de passer en revue les moyens de coopération dans le domaine culturel entre les deux parties, a affirmé Al Malik, exprimant le souhait de diversifier la coopération « fructueuse » entre le Maroc et l’Organisation.

Cette réunion s’est tenue en présence du conseiller culturel du directeur général de l’ISESCO, de la directrice du département des sciences sociales et humaines et du directeur du centre de prospective, et côté marocain, du Secrétaire général du département de la Communication et du directeur de la communication et des relations publiques au même département.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here