L’Unesco adopte le premier traité international des Nations Unies sur l’enseignement supérieur

- Publicité -

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a approuvé la Convention mondiale sur la reconnaissance des qualifications relatives à l’enseignement supérieur, lors de la 40e session de sa Conférence générale dont les travaux se sont déroulés du 12 au 27 courant à Paris.

Selon l’Unesco, la nouvelle convention définit des principes universels pour la reconnaissance des études et des diplômes, et améliorera la mobilité des plus de 220 millions d’étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur à travers le monde.

La nouvelle Convention mondiale, dont l’élaboration a pris huit années, explique-t-on de même source, élargit la portée des grands principes des conventions régionales de l’Unesco sur la reconnaissance afin d’évaluer les qualifications étrangères de manière équitable, non discriminatoire et transparente.

S’appuyant sur des mécanismes d’assurance qualité et sur le partage d’informations concernant les établissements et les systèmes, les programmes d’études et les diplômes de l’enseignement supérieur, la Convention ouvre la voie à l’augmentation de la mobilité entre les régions et les continents, qui concerne plus de la moitié des 5 millions d’étudiants mobiles dans le monde aujourd’hui, note l’organisation onusienne.

La Convention, qui n’impose pas aux Etats la reconnaissance automatique des qualifications étrangères, pose le principe selon lequel un étudiant satisfaisant les conditions d’accès à l’enseignement supérieur dans un pays satisfera généralement les conditions d’accès aux études supérieures dans un autre pays, à moins qu’il existe des différences substantielles entre les conditions d’accès dans les deux pays.

Elle simplifie aussi les processus de reconnaissance en faisant passer la charge de la preuve des candidats aux autorités de reconnaissance.

A rappeler qu’en marge de cette 40ème session de la Conférence générale de l’Unesco, le Maroc a signé au siège de l’organisation onusienne à Paris, la convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les Etats d’Afrique, signée le 12 décembre 2014 à Addis-Abeba.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here