Aménagement hydro-agricole : Un moyen pour la sauvegarde de la plaine de Saiss

- Publicité -

Le projet d’aménagement hydro-agricole pour la sauvegarde de la plaine de Saiss, qui profitera à quelque 7.334 exploitations agricoles, soit 350.000 personnes, tend à sauvegarder 30.000 ha de terres irriguées dans la plaine du Saiss, préserver les investissements privés estimés à plus de 4 MMDH, améliorer les revenus de plus de 7.000 agriculteurs à hauteur de plus de 60% et créer environ 3.000 emplois.
Ce projet a fait l’objet, à Fès, d’une journée d’information qui a été l’occasion de mettre en valeur l’importance du projet et la manière de sa réalisation, ainsi que et de sensibiliser les agriculteurs à la nécessité d’adhérer à l’opération de souscription; outre les atouts agricoles de la plaine, dont ses terres fertiles à fort potentiel de production estimé à plus de 300.000 ha, dont plus de 60.000 ha irrigués.
A cette occasion, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a mis en valeur l’importance de ce «grand projet» qui revêt des dimensions environnementale, économique et sociale, précisant qu’il vise, entre autres, à préserver l’agriculture irriguée et les ressources en eau, protéger les investissements privés existants dans la région, intensifier les investissements agricoles et améliorer les revenus des agriculteurs.
Mettant l’accent sur l’«intérêt crucial» de l’agriculture dans le périmètre irrigué, le ministre a fait savoir que ce projet va métamorphoser la région et améliorer les conditions de vie des agriculteurs et leurs revenus, ainsi que leur productivité.
Akhannouch a également souligné l’impératif de réussir ce projet d’envergure qui profite aux préfectures de Fès et Meknès et aux provinces de Moulay Yaacoub et d’El Hajeb, outre 22 commues territoriales.
Le ministre a, par la même occasion, rappelé l’importance du barrage Mdez, dont les travaux de réalisation ont été lancés en 2015 par SM le Roi Mohammed VI, destiné à préserver la nappe phréatique de Saiss, tout en précisant que ce projet sera prêt fin 2021.
Cette rencontre a été marquée par la présentation de deux exposés sur la nappe de Saiss et le barrage Mdez. Au programme de la journée, figurait également une visite à Menzel, dans la province de Sefrou, aux chantiers en cours de réalisation, dont l’adducteur et les galeries.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here