Viol et meurtre du petit Réda à Meknès: appel au durcissement des sanctions contre les violeurs

Des dizaines de personnes se sont rassemblées, lundi 15 juillet 2019, devant le bâtiment abandonné, dans le quartier Béni Mhammed, près de l’espace Sahrij Swani à Meknès, où ont eu lieu le viol et l’assassinat de l’enfant Réda. Ce dernier a été retrouvé sans vie et à moitié nu, le 9 juillet dernier.

En colère, les participants à ce rassemblement ont appelé au durcissement de la loi marocaine contre les violeurs. Pour la mère de la victime, le Maroc doit appliquer la peine de mort contre les violeurs d’enfants. Plusieurs acteurs associatifs ont appelé à sévir contre ces énergumènes qui osent porter atteinte à la dignité des enfants.

D’autres voix estiment que le meilleur moyen de sévir contre les violeurs d’enfants consiste en la castration chimique. Pour l’heure, une enquête est en cours, afin d’élucider ce crime odieux. Le présumé coupable dans cette affaire a été arrêté avec son complice.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here