Hassan Mégri n’est plus : Adieu l’artiste

- Publicité -

La scène artistique nationale vient de perdre l’un des piliers de la musique et une figure emblématique qui a influencé, par ses œuvres artistiques, plusieurs générations.

Le chanteur-compositeur, Hassan Mégri, membre du célèbre groupe musical les «Frères Mégri», a rendu l’âme à Rabat à l’âge de 77 ans, des suites d’une longue maladie

Outre ses qualités humaines, sa gentillesse, sa tendresse et sa modestie, le défunt a été un artiste créatif et un modèle de l’artiste marocain qui a rendu de grands services à la chanson marocaine authentique, consacrant sa vie à produire un art engagé et porteur de messages humains et humanitaires.

Né en 1942 à Oujda, Hassan Mégri, créateur du groupe Mégri, composé de Hassan, Mahmoud, Younès et Jalila, a réussi à donner un nouveau souffle à la chanson marocaine. Homme aux talents artistiques multiples, Hassan Mégri est à la fois auteur, compositeur, interprète, artiste peintre et chercheur assidu dans la calligraphie iconographique persane.

Fondateur du Comité national de la musique, le défunt avait été distingué d’une médaille d’Or décernée par l’Académie « Arts-Sciences-Lettres » de Paris et de la « World medal of freedom » octroyée par The american biographical institute.

La consécration des « Mégri » à L’Olympia à Paris (1976) puis le Disque D’or (PHILIPS) et le prix du « Rabab d’Or » (2003) octroyé aux grandes stars du monde arabe, sous le parrainage du Conseil International de Musique – UNESCO, entre autres distinctions honorifiques, sont autant de témoignages quant à l’apport artistique des Mégri, rénovateurs et leaders de la chanson arabophone universelle du monde arabe.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here