La mère d’une des Scandinaves assassinées à Imlil réclame la peine de mort

- Publicité -

La mère de Louisa, l’une des deux jeunes Scandinaves décapitées fin 2018 à Imlil au nom du groupe Etat islamique (EI), a appelé jeudi les juges à condamner à la peine de mort les accusés ayant reconnu le crime.

« Le plus juste serait de donner à ces bêtes la peine de mort qu’ils méritent, je vous le demande », a déclaré Helle Petersen dans une lettre lue par son avocat devant le tribunal antiterroriste de Salé, près de Rabat.

Une ultime audience aura lieu le 18 juillet pour que les 24 accusés puissent prononcer leurs dernières paroles avant que les juges ne se retirent pour délibérer.

Rappelons que Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été tuées alors qu’elles campaient sur un site isolé dans le Haut-Atlas, une région montagneuse du sud du Maroc prisée des randonneurs.

Un groupe de 24 hommes soupçonnés d’être liés à ces meurtres et/ou d’appartenir à une cellule jihadiste est jugé depuis le 2 mai devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Salé, compétente en première instance pour les affaires terroristes.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here