Maluma fait trembler Mawazine et bat un record…

- Publicité -

La scène internationale de l’OLM-Souissi ne pouvait rêver d’une meilleure clôture que celle que lui ont réservée, samedi soir à Rabat, Maluma et Karol G, lors d’un spectacle des plus accomplis et aboutis de cette 18ème édition du Festival de Mawazine-Rythmes du Monde.

A l’OLM, les cris hystériques de la foule sont stridents et l’anticipation du public est palpable.

Mais lorsque “Mala Mia” retentit, l’hystérie devient euphorie et l’anticipation devient soulagement, car “MALUMA BABY” est sur scène, dans son habit le plus décontracté et farfelu, apportant avec lui, la promesse d’une soirée mémorable.

Venu avec ses danseuses et ses musiciens, le jeune chanteur, fort de son charisme et de sa présence, marque de ses pas cette scène qui, le temps d’un soir, lui appartient.

Captivant et fascinant, il poursuit sa fabuleuse lancée avec “Corazon” et ” Vente Pa’ Ca”, face à un public de tout âge qui semble s’être entièrement abandonné à lui.

Après “Chantaje”, une vague d’émotions enivre Maluma, surpris par le nombre impressionnant des personnes venues à sa rencontre et ébahi par l’accueil chaleureux que lui ont réservé les festivaliers.

Et si le Colombien ne fait pas les choses à moitié, il est clair qu’il ne fait rien comme les autres.

En effet, et pour marquer les transitions et se donner le temps de changer de tenue, le chanteur a ponctué sa performance de mises en scène bluffantes, que les festivaliers n’ont pas manqué d’applaudir et d’ovationner.

Pour confesser son affection particulière pour le Maroc, Maluma s’est vêtu d’un maillot de l’équipe nationale de football, au-dessus duquel il a porté le drapeau marocain comme un super-héros porte sa cape, clôturant la soirée sur “Carnaval” et “Felices los 4” et remerciant infiniment son public.

Et ce n’est pas tout… 

Il a même publié une story Instagram dans laquelle il remercie les marocains tout en étant ému…

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here