Pesticides : L’ONSSA durcit le ton

- Publicité -

C’est l’un des sujets qui attisent le débat, depuis quelques jours au Maroc. Sensibiliser les agriculteurs aux dangers que comporte la mauvaise utilisation des pesticides constitue un véritable défi.

Surtout que l’usage anarchique de ces substances chimiques, incontournable pour l’agriculture, comprend encore un potentiel de risque pour la santé des consommateurs, aggravé par la faiblesse du cadre juridique. Le danger est donc partout et se trouve dans notre environnement et dans nos assiettes, comme le laisse entendre un consumériste, lequel se dit inquiet de la qualité des produits agricoles commercialisés sur les marchés nationaux.

Devant cette situation alarmante, une série de mesures ont été mises en place, en 2019. C’est dans ce cadre que s’inscrit le plan de contrôle et de surveillance des résidus de pesticides sur la menthe, au niveau des parcelles de production et de la distribution, suivi de journées de sensibilisation, organisées au profit des producteurs de la menthe au niveau de certaines régions.

Depuis quelques jours, les services régionaux de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) ont procédé à la destruction des cultures de menthe ayant été traitées par des pesticides non autorisés, pour éviter sa vente sur les marchés locaux.

Dans un communiqué parvenu à la rédaction, l’ONSSA précise que, parallèlement, des PV d’infractions ont été dressés à l’encontre des producteurs utilisant des produits non homologués et envoyés à la justice. Par ailleurs, les marchés de gros et les grands marchés doivent à présent obliger les agriculteurs à présenter les résultats d’analyse de leurs produits

Cette mesure, effectuée en collaboration avec les autorités locales,  intervient après que les résultats des analyses de plusieurs échantillons ont dévoilé l’utilisation de pesticides non autorisés sur la culture de la menthe, explique la même source, notant que ce constat ne peut être généralisé à toute la production de la menthe mise sur le marché local.

«La surveillance et le contrôle sanitaire des cultures de menthe resteront maintenus au niveau de la production et de la distribution, afin de garantir un produit conforme aux normes de sécurité sanitaire », souligne le communiqué. Dans ce sens, l’ONSSA indique que  les marchés de gros et les grandes et moyennes surfaces ont été appelés à exiger les bulletins d’analyse conformes à la sécurité sanitaire de la menthe.

D’après la même source, les équipes de l’office ont procédé au contrôle des exploitations de la menthe, dans le cadre du contrôle sanitaire renforcé de la menthe. «Ce plan est mis en œuvre dans les principales régions productrices de menthe, à savoir les régions de Rabat-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat, Souss-Massa, Marrakech-Safi et Fès-Meknès», précise l’office. Ce dernier ajoute par ailleurs que ses services mettent en œuvre annuellement, dans toutes les régions du Royaume, des plans de surveillance sanitaire des produits végétaux, notamment les fruits, les légumes et les aromates.

«L’utilisation raisonnée des pesticides contribue à la lutte contre les organismes nuisibles à la menthe (maladies, insectes ravageurs, mauvaises herbes), affirme l’ONNSA dans son communiqué publié la semaine dernière. Cependant, l’office appelle les agriculteurs à utiliser uniquement les produits homologués et à respecter scrupuleusement le mode d’emploi. «Le non-respect de la règlementation en vigueur en matière de pesticide entraînera des sanctions administratives et des poursuites judiciaires», conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here