Casablanca, Marrakech, Oujda…: Interpellation de 100 gérants et employés de call centers fictifs

- Publicité -

Les services de la police judiciaire de Casablanca, Marrakech, Meknès, Oujda et Khénifra ont ouvert des enquêtes judiciaires, sous la supervision du parquet compétent, avec 100 gérants et employés de centres d’appels fictifs (call centers),  pour leur implication présumée dans l’exploitation de ces centres sans autorisation légale, ainsi que dans le vol, le transfert et le piratage d’appels téléphoniques.

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a indiqué que le procédé criminel des mis en cause consistait à appeler des victimes à partir d’un numéro enregistré à l’étranger, en se contentant d’une seule sonnerie pour pousser la victime à rappeler, avant de transférer son appel à un call center fictif qui rallonge la durée de la communication. L’objectif de cette combine consistait à faire payer à la société de télécommunication ayant reçu les sonneries suspectes les frais d’appels en devise étrangère.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here