Les donateurs affluent en masse pour rebâtir Notre-Dame de Paris

- Publicité -

Une souscription nationale, des cagnottes à la pelle, des dons de grosses fortunes et peut-être bientôt une conférence de donateurs. L’incendie de Notre-Dame, joyau gothique symbole de Paris, provoque un élan de solidarité sans précédent.

D’Apple à la Banque centrale européenne en passant par des milliers d’anonymes, les promesses de dons affluent pour rebâtir le monument, atteignant au moins 750 millions d’euros.

Plusieurs grandes fortunes françaises ont sorti leur carnet de chèques dès: la famille Pinault a promis 100 millions d’euros, suivie de quelques heures par le groupe LVMH et la famille Arnault, première fortune de France, qui a annoncé un don de 200 millions, tout comme la famille Bettencourt-Meyers et le groupe L’Oréal.

L’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), souhaite participer à hauteur de 10 millions à « la restauration de la flèche ». La famille Bouygues a promis une enveloppe similaire et la famille Decaux un don de 20 millions, via JCDecaux Holding.

Un élan de solidarité sans précédent « qui tient à la position complètement exceptionnelle de Notre-Dame », pour François Debiesse, patron de l’association Admical qui promeut le mécénat d’entreprise, comparant ce mouvement de solidarité à celui constaté lors de grandes catastrophes humanitaires.

Dès lundi soir, le président Macron a confirmé qu’une souscription nationale allait être lancée, pour une reconstruction qui s’annonce longue et difficile. Alors que les pompiers étaient encore à pied d’oeuvre, entreprises et anonymes ont commencé à faire des dons, provoquant des encombrements sur le site de la Fondation du patrimoine.

(Avec AFP)

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here