Quand Leila Ghandi lève le voile sur le mariage temporaire au Maroc (Vidéo)

A travers une vidéo massivement relayée sur les réseaux sociaux, la journaliste d’opinion Leila Ghandi vient d’ouvrir le débat sur le mariage temporaire au Maroc.

« Elle s’appelle Imane. Elle a préféré rester anonyme. Elles s’appellent aussi Amal, Sofia, Aïcha. Comme beaucoup d’autres jolies jeunes femmes, elle a été victime d’un mariage « de plaisir », mariage de « jouissance », mariage « temporaire », ces mariages qui durent une nuit, une semaine ou le temps des vacances d’été et qui rendent « halal » ces relations sexuelles que certains hommes veulent s’offrir, avant de disparaître du radar et de ne plus donner signe de vie. Dans une société où les relations hors mariages sont un péché, ils se servent de la religion et des mariages religieux express pour s’amuser et profiter des filles.Ces femmes se sont mariées et ont vécu leur mariage comme le plus beau jour de leur vie, elles ont perdu leur virginité pour celui avec qui elles pensaient qu’elles passeraient le reste de leur vie. Elles se retrouvent sans mari, dépucelées dans une famille et une société toute entière qui méprise, stigmatise, exclut et pointe du doigt les femmes seules qui ne sont pas vierges. Les mentalités doivent changer. La culpabilité et la honte doivent changer de camp. Non? » pouvait-on lire sur la publication qui a rapidement enflammé la toile et suscité de vives réactions de la part des internautes.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here