Migration: les jeunes MRE en conclave à Ifrane

Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration.
- Publicité -

Consacrer les principes de citoyenneté et promouvoir auprès des jeunes Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) les valeurs de la paix, de la tolérance et du respect de l’autre ont été les objectifs de l’Université d’hiver, organisée du 21 au 23 décembre 2018 à Ifrane.

 Fruit d’un partenariat entre le ministère délégué chargé des MRE et des Affaires de la migration et l’Université Al Akhawayn, ce conclave a été placé, comme chaque année, sous le thème de «Vivre ensemble». S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre, Abdelkrim Benatiq, a souligné que la notion du Vivre ensemble est présente en force parmi les Marocains du monde. Le ministre délégué a expliqué que les MRE «ont toujours été un exemple d’interaction, de communication et de rapprochement avec l’autre». Pour lui, «les jeunes qui participent aux travaux de l’Université d’hiver ont une formation universitaire qui leur permet d’être au fait de la conjoncture internationale actuelle et, par conséquent, d’avoir les outils nécessaires qui leur permettent d’avoir une opinion et une analyse approfondie de la notion du Vivre ensemble».

Immunisation des Marocains du monde

A cette occasion, le ministre délégué a mis l’accent sur la stratégie de son département visant l’immunisation et la protection des Marocains du monde. Cette stratégie est basée sur trois fondements.

Il s’agit, en premier lieu, selon Benatiq, de l’immunisation culturelle des MRE à travers les Maisons du Maroc dans différents pays d’accueil. Il a relevé à ce titre qu’outre celle de Montréal, au Canada, deux nouvelles représentations culturelles du Royaume seront ouverte, en 2019, aux Pays-Bas et en France.    Le deuxième fondement de cette stratégie ministériel repose sur la préservation et l’immunisation identitaire des Marocains résidant à l’étranger et ce, à travers l’organisation de rencontres et de manifestations culturelles. Quant au troisième fondement de la politique prônée par le ministère délégué chargé des MRE et des affaires de la Migration, Abdelkrim Benatiq a précisé qu’il repose sur l’immunisation religieuse. Il s’agit, en fait, de consacrer chez les jeunes MRE le référentiel religieux basé sur l’Islam du juste milieu, dans le cadre de l’attachement fort et indéfectible à l’Institution de la Commanderie des Croyants représentée, dans le Royaume, par Amir Al Mouminine, SM le Roi Mohammed VI et qui constitue le socle de l’unité religieuse au Maroc.

Cette deuxième édition de l’Université d’hiver a été l’occasion pour Abdelkrim Benatiq de s’attarder sur le crime odieux dont ont été victimes deux touristes étrangères, à Imlil, dans la région du Haouz. Sur ce volet, le ministre délégué a rappelé que cet acte abject ne réussira pas à porter atteinte à la sécurité de l’Etat, ni à mettre en doute le climat de stabilité qui règne au Maroc.

Par ailleurs, Benatiq a assuré que les jeunes Marocains du monde présents durant ces universités constituent «le capital de l’avenir», ajoutant que, grâce à des partenariats avec des universités et des conseils de région, le nombre des jeunes qui bénéficieront de ces initiatives passera de 560 par an actuellement à 1.200 participants l’année prochaine. Ces jeunes, âgés de 18 à 25 ans, participeront à des conférences et tables-rondes encadrées par des universitaires et des académiciens. Ces dernières seront axées sur les aspects historiques, culturels, éducatifs et sociaux du «Vivre-ensemble».

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here