Portrait : Léa Kalina, une contemplative en mouvement

Léa Kalina et une de ses toiles
- Publicité -

Fête de couleurs, de formes et de lumières, l’œuvre de l’artiste-peintre Ukrainienne Léa Kalina est le fruit de plusieurs décennies de travail et de recherches. En témoignent ses tableaux figuratifs qui disent toute la maturité artistique de cette plasticienne chevronnée. Ses travaux sont à l’image de son génie et sa verve créatifs.  Elle peint avec passion. Il faut l’entendre parler de ses œuvres, de ses coups de cœur, de ses inspirations. 

Dans ses œuvres figuratives inspirées du Maroc où elle s’est installée depuis 2009, chaque tableau est intimement lié à l’autre. Et tous s’enrichissent mutuellement pour créer une complémentarité picturale esthétique et thématique. Toutes ces pièces font foi d’une leçon de peinture différente. Et c’est cette harmonie qui crée une façade particulière propre à sa vision artistique et une nouvelle entité en rapport avec sa démarche.  Cette autodidacte, native de Zaporojiè en Ukraine en 1977, est tombée sous le charme du Maroc et les splendeurs de sa culture millénaire, ses traditions, son histoire, sa nature…Ce déclic lui a inspiré l’ensemble de ses œuvres tout au long de cette dernière décennie.  Scènes intimes, portraits, natures mortes, tissus, objets d’usage, formules architecturales…les lignes s’agencent selon une dynamique tout à fait personnelle. Bien qu’elle possède le sens de la matière picturale et du geste, elle marque son émotion attachée à la nature et la poésie de l’univers dans une vibration et un enchevêtrement énergique de larges touches colorées. Le temps intérieur ou l’émotion créatrice, et le temps extérieur ou la matérialisation de cette émotion dans l’œuvre de Léa Kalina est rendu simultané par sa matière fluide légère et transparente. « Ma peinture s’inscrit dans l’esprit de la parole peinte. Mes œuvres sont souvent trempées de poésie. Et de manière générale, je pense que l’œuvre est un moyen de transmettre l’invisible. De rendre visible, l’invisible. Il y a, pour moi, deux médiums : la poésie et la peinture. C’est-à-dire que ces deux médiums ne s’adressent pas directement aux sens, et encore moins à l’intellect. Ce sont les médiums de l’âme. Je ne pense pas qu’il y ait une démarche différente dans telle ou telle création. Le point nodal est la recherche d’équilibre de la subtilité », indique Léa Kalina.  Et l’on peut avancer que cette artiste à la démarche picturale originale accorde une haute importance à l’équilibre rythmique des couleurs, qui manifeste son dynamisme d’exécution sur toile ou sur papier. Dans ses œuvres, tout suggère cette volonté de voyager au-delà du rythme quotidien, de la parole envolée pour accéder à la béatitude de l’être. C’est comme si l’artiste ne se suffit plus de platitude et cherche à brusquer par le volume, le tissage imposant qui rime avec l’excellence souvent gaie et béate du dire. Elle aime jouer avec la lumière sur tous les supports et tester l’intestable ! Admirer ses œuvres, c’est comme se retrouver accoudé à une fenêtre face à une vue apaisante. « Il faut qu’il y ait une lisibilité de l’œuvre pour que l’impact soit efficace. Et bien souvent, la peinture doit avoir une résonance dans l’âme et non dans le mental, même s’il y a une réflexion de l’intellect, la première impression doit être l’écho de l’âme », explique-t-elle.  Il faut dire que Léa Kalina préfère la face cachée des choses chères à elle. C’est ainsi que l’insoupçonnable noblesse de notre peintre se niche dans la beauté de son regard, au rang de sa quête. Ses tableaux ont toujours été vus et acceptés dans cette démarche et cette alliance pluridisciplinaires. Son œuvre capte une réelle intuition qui se nourrit d’une créativité qu’elle maîtrise avec une aisance sans aucune complaisance. C’est la clé de lecture qui permet aux visiteurs de décoder ses tableaux. De quoi ravir les amateurs de l’art contemporain, évidemment. D’autant plus qu’il s’agit d’une artiste charismatique, une figure éprise d’art et de liberté.  La splendeur et l’élégance de ses couleurs sont le fruit d’un travail particulièrement humain. Un travail magnifié par la beauté de l’éclairage et la candeur d’une artiste dont la création constitue le souffle et l’énergie.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here