Opération Smile, Fouzia Mahmoudi : «Les objectifs de la mission largement dépassés»

- Publicité -

L’Association «Opération Smile Morocco» a organisé, du 2 au 7 juillet à Casablanca, sa 3ème mission humanitaire de l’année 2018, visant à opérer 85 personnes, dont des bébés et des enfants souffrant de malformations faciales.

Pour réussir une telle opération médicale, rien ne devait être laissé au hasard. «Aucun détail ne doit être négligé», tenait-on à expliquer à Opération Smile Morocco, une organisation qui diagnostique et opère gratuitement les victimes nées avec une fente labio-palatine. Comme lors de chaque action humanitaire, les inscriptions et les consultations devaient s’effectuer le premier jour à l’hôpital Bouafi, concernant toute une série de spécialités, allant de la pédiatrie à la prise de sang. Un examen détaillé des dossiers a ainsi été accompli au préalable de cette mission, en vue de retenir les cas urgents pouvant bénéficier de la mission et mettre de côté les cas montrant des contre-indications.

Un staff médical hautement qualifié a été mobilisé pour cette opération humanitaire qui a largement dépassé l’objectif d’avoir un effectif de 60 à 62 personnes, selon Fouzia Jbara Mahmoudi, vice-présidente et co-fondatrice de l’Association Opération Smile au Maroc. Nous l’avons rencontrée, ce jeudi 5 juillet, à l’hôpital Bouafi, où des professeurs, chirurgiens, anesthésistes, médecins orthophonistes et infirmiers étaient présents dans les cinq blocs opératoires dès 7 heures. Le jour de notre visite, à 14 heures, plus d’une vingtaine de personnes étaient déjà opérées par un staff médical composé de médecins marocains et étrangers de dix nationalités.

Comme toutes les opérations menées par Opération Smile Morocco, cette mission humanitaire a permis d’effectuer des chirurgies en toute sécurité, tenait à préciser Fouzia Mahmoudi. Et de souligner que la majorité des patients bénéficiaires de cette mission, organisée en partenariat avec le ministre de la Santé, étaient des bébés et des enfants souffrant de fistules et de larges fentes palatines. «La particularité de cette opération, c’est qu’elle prend en charge tous les enfants ayant des fistules palatines; c’est-à-dire des patients que l’on a déjà opérés ou qui ont été opérés du palais ailleurs. Ils ont des fistules après l’opération, probablement parce qu’il n’y avait pas une prise en charge par les parents. C’est pourquoi il y eu une infection, par la suite. C’est donc des cas plus compliqués qui nécessitent un suivi vraiment adéquat», a expliqué notre interlocutrice.

Mais celle-ci, qui connaît bien le domaine humanitaire, n’a pas caché son satisfecit. «Cette mission a été couronnée de succès. Les médecins ont fait un excellent travail», a souligné Fouzia Jbara Mahmoudi, non sans fierté. Grâce à cette action humanitaire, a-t-elle poursuivi, tous ces enfants, venus de toutes les régions du pays, vont ainsi pouvoir retrouver leur sourire et vivre normalement après cette chirurgie réparatrice de pointe. Le vœu de leurs parents, nécessiteux et troublés jusque-là face à la malformation de la bouche de leurs enfants, est ainsi comblé par l’ONG Opération Smile, laquelle prévoit de mener une autre mission humanitaire à Tanger, en novembre 2018.

Au Maroc, la tendance à voir naître des bébés atteints de malformations faciales serait en augmentation. «Cette pathologie est la plus fréquente des malformations au Maroc. Pour  mille naissance, il y a un cas atteint de la fente labio-palatine», explique Hassan Boukind, chef d’équipe de chirurgie dans cette mission humanitaire. Selon ce dernier, qui se dit content de participer à cette action bénévole, une étude a été réalisée dernièrement. Elle atteste que le manque en acide folique chez les femmes enceintes peut causer cette malformation chez les nouveau-nés. Il y a également d’autres facteurs qui peuvent favoriser la survenue de ces malformations, explique-t-il.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here