Assemblée de l’ONU : Trump menace les pays votant contre sa décision sur Al Qods

- Publicité -

Le président américain Donald Trump a menacé de retirer son aide financière aux pays qui soutiennent une résolution des Nations Unies, prévue aujourd’hui, condamnant la reconnaissance par Washington d’Al Qods comme capitale d’Israël.

« Ils prennent des centaines de millions de dollars, voire des milliards de dollars, puis votent contre nous », a affirmé Trump devant la presse à la suite d’une réunion de son gouvernement à la Maison Blanche. « Nous surveillerons ces votes. Qu’ils votent donc contre nous, cela nous fera économiser de l’argent. Cela nous est égal », a-t-il poursuivi.

Plus tôt, la représentante des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Nikki Haley, avait déclaré sur Twitter que les Etats-Unis prendraient note des pays qui critiqueraient leur décision à l’Assemblée générale de l’ONU.

Le représentant de la Palestine auprès de l’ONU, Riyad Mansour, a pour sa part, déclaré que son pays souhaitait que l’Assemblée générale propose une résolution appelant Donald Trump  à revenir sur sa décision.

L’Assemblée générale est convoquée, aujourd’hui (jeudi 21 décembre 2017),  pour une session extraordinaire pour débattre du statut d’Al Qods après la reconnaissance, par le président américain, de la ville sainte comme capitale d’Israël. Décision qui continue de susciter un tollé dans le monde musulman.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here