Le Prix de la Reconnaissance Spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement inter-culturel décerné, lundi soir à New York, au Roi Mohammed VI, par la Coalition mondiale pour l’Espoir, constitue une « reconnaissance des efforts du Souverain en faveur du dialogue et de la concorde » dans le monde, a souligné le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

“Ce prix est une reconnaissance des efforts que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, ne cesse d’entreprendre pour soutenir le dialogue et l’esprit de la concorde tant au niveau national qu’à l’échelle internationale”, a déclaré à la presse Bourita.

Le ministre a mis en exergue l’intervention éloquente de la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), Irina Bokova, qui a souligné que les actions du Souverain représentent “un modèle en matière de coexistence entre les religions, du juste milieu et de l’esprit de la concorde entre les peuples”.

Il a souligné que le Maroc est “un modèle du vivre-ensemble et de la tolérance entre les différentes religions, qui se démarque en étant un exemple dont le monde a tant besoin”.

“Les témoignages que nous avons entendus ce soir, et la distinction qui a été décernée à Sa Majesté le Roi dans une conjoncture mondiale particulière, mettent en exergue le modèle que le Maroc représente pour plusieurs pays et plusieurs régions du monde”, s’est félicité M. Bourita.

Le Prince Moulay Rachid a reçu cette prestigieuse distinction au nom du Roi Mohammed VI lors d’une cérémonie grandiose, organisée dans le cadre somptueux de la prestigieuse Public Library de New York, sous le patronage de l’UNESCO, en présence de chefs d’Etats, de représentants du corps diplomatique accrédité aux Nations Unies et à Washington, ainsi que de personnalités des mondes politique, des arts et de la culture.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here