Larache: Le 10è Festival équestre international de Mata, du 30 septembre au 2 octobre

- Publicité -

La 10è édition du Festival équestre international de Mata, se tiendra du 30 septembre au 2 octobre à Madchar Zniyed (province de Larache), sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Cet événement, organisé par l’association Alamia Laaroussia pour l’action sociale et culturelle, sous le thème « Mata: Un patrimoine ancestral et un levier de développement durable », a été reporté cette année par solidarité avec les personnes affectées par les incendies de forêt ayant touché la province de Larache, indique un communiqué de l’association.

Cette rencontre culturelle, organisée en partenariat avec le Festival international de la diversité culturelle de l’UNESCO, revient sous une nouvelle forme, après une suspension de deux ans due à la pandémie de la Covid-19. « La nouveauté de cette édition consiste à faire du Festival équestre international de Mata un espace de communication culturelle, sociale et économique transcontinentale », explique la même source, précisant que le premier jour du festival sera marqué par la cérémonie d’ouverture de l’exposition de produits locaux et d’artisanat. Un accueil spécial sera réservé aux invités d’honneur permanents du Festival en provenance des provinces du Sud du Sahara marocain, suivi du lancement officiel de la compétition équestre entre les cavaliers et les équipes équestres participants, note le communiqué, faisant savoir que cette compétition se déroulera tout au long du Festival, vu que ce sport constitue un patrimoine culturel commun à l’ensemble de l’humanité.

Les galeries du festival accueilleront le 1er octobre une soirée artistique présentée par des célébrités de la musique populaire ancestrale, ainsi que d’autres activités qui consolideront ce forum du patrimoine.

Le dernier jour, le festival baissera le rideau en révélant le gagnant de la poupée Mata, relève la même source, soulignant qu’il s’agit du moment glorieux de cet événement ancestral diversifié, avec toutes ses activités culturelles et sociales. Des milliers de visiteurs et d’invités, venus du Maroc et de l’étranger, affluent vers ce forum pour célébrer ce legs populaire, autour duquel de nombreux récits historiques sont tissés et relatés par les femmes dans leurs chants, avec une réverbération des cavaliers sur leur parcours de course à cheval.

Ce Festival comprend également d’autres espaces pour les enfants et l’environnement, ainsi qu’une exposition de produits locaux et artisanaux, l’occasion de mettre en avant les atouts de la région de Jbala et ses potentiels de développement.

Selon les organisateurs, cet héritage national s’étend sur plusieurs périodes historiques, allant de l’héritage spirituel à l’héritage populaire, préservé pendant de nombreuses années par le Nakib des chorfas alamiyines, feu Abdelhadi Baraka, dont l’objectif était de préserver cet héritage national pour les générations futures.

 

avec MAP

 

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here