La 2ème Conférence de l’ONU sur les océans au cœur d’une réunion d’information à Rabat

Une réunion d’information sur la deuxième Conférence des Nations unies sur les océans a été organisée jeudi 22 juin 2022 par le Centre d’information des Nations Unies à Rabat.

La réunion a été l’occasion de jeter la lumière sur la Conférence des Nations Unies prévue du 27 juin au 1er juillet 2022 à Lisbonne, au Portugal, en présence de chefs d’État et de gouvernement avec la participation d’organisations internationales, d’ONG, de la communauté scientifique et du secteur privé, a indiqué le Centre d’information des Nations Unies à Rabat dans un communiqué.

La deuxième Conférence des Nations Unies sur les océans « intervient au moment où le monde fait face à la triple crise du climat, de l’érosion de la biodiversité et de la pollution qui menace la santé des océans et la continuité des activités économiques qui en dépendent », souligne le communiqué.

« Elle s’inscrit dans la continuité des efforts des Nations Unies visant à inverser la dégradation des écosystèmes marins, à en assurer la durabilité et à accélérer la mise en œuvre de l’objectif de développement durable N°14 (ODD14) », a poursuivi la même source.

La deuxième Conférence des Nations Unies, qui se tiendra sous le thème « Intensifier l’action océanique basée sur la science et l’innovation pour la mise en œuvre de l’Objectif 14 : Partenariats et solutions », inaugurera une nouvelle phase de l’action mondiale pour protéger les océans et l’environnement marin et promouvoir l’économie bleue sur la base de la recherche scientifique, l’innovation et les technologies vertes pour la protection et la gestion durable des ressources marines.

La déclaration politique attendue de la conférence devrait marquer un renouvellement de l’engagement mondial de coopération, en vue d’assurer la protection des océans en tenant compte de l’interaction avec les questions cruciales du climat, de la biodiversité et de la pollution, d’après le communiqué.

Elle devrait exprimer un soutien à la décision de l’Assemblée générale du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) de charger un comité intergouvernemental pour préparer un accord international contraignant sur la pollution plastique, y compris la pollution des océans. Elle devrait également réaffirmer le soutien à la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable et aux travaux de l’UNESCO dans ce domaine.

Cet événement global se déroulera en huit dialogues thématiques dédiés à l’économie bleue, l’acidification des océans, le renforcement des capacités de la recherche scientifique, le transfert des technologies, la lutte contre la pollution marine, la protection et la restauration des écosystèmes marins et côtiers, la valorisation des synergies entre l’ODD14 et les autres ODD, la pêche maritime et la facilitation de l’accès des pêcheurs artisanaux pour marchés, ainsi que le renforcement de la protection juridique des océans.

Couvrant 70% de la surface de la planète et fournissant 50% de l’oxygène, les océans assurent le rôle de barrière vitale contre les effets du changement climatique en absorbant 25% des émissions de dioxyde de carbone.

Les océans soutiennent également 3 milliards de personnes qui dépendent de la mer et plus de 200 millions qui travaillent directement ou indirectement dans la pêche maritime.

L’activité humaine est, chaque année, à l’origine de 11 millions de tonnes de déchets qui finissent en mer et portent préjudice à la vie marine, à la pêche et au tourisme.

“En dépit de toutes ces menaces, les experts estiment que la situation n’est pas désespérée. Des solutions concrètes existent et elles sont capables d’assurer la protection nécessaire aux océans et de restaurer leur santé”, selon le communiqué.

La réunion d’information a connu la participation de Mohamed Yassine El Aroussi, Chef de Division de la coopération au Département de la Pêche Maritime et de Mohamed Alaoui, Directeur du programme scientifique au Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb.

 

avec MAP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here