Raffinage pétrolier: Le Tribunal de commerce annule la décision de location des réservoirs de La SAMIR

Le Tribunal de commerce a annulé la décision d’autoriser le syndicat de la raffinerie à conclure un contrat de bail des réservoirs avec l’Etat marocain.

En réaction à cette décision, le syndicat national des industries du pétrole et gaz naturel, affilié à la CDT, a appelé le gouvernement à prendre ses responsabilités pour contribuer à sauver à la raffinerie et les intérêts qui y sont liés. Et de rappeler que l’exploitation des réservoirs de La Samir permet de consolider les réserves du Maroc en énergie pétrolière, développer l’industrie du raffinage du pétrole et sauvegarder le pouvoir d’achat des consommateurs.

«L’intérêt supérieur de la nation exige la protection des acquis au niveau de cette industrie», a affirmé Houcine Yamani, SG du syndicat. Il a également rappelé les efforts consentis depuis plus de six ans pour sauver ce patrimoine national, révélant qu’il y a un espoir pour arriver à une solution qui permettra de redonner vie à la raffinerie. «La responsabilité incombe aujourd’hui au gouvernement actuelle, après que l’échec des précédents. J’espère que cet exécutif prendra en compte la disponibilité des conditions suffisantes pour réactiver la raffinerie», a-t-il ajouté.

Pour rappel, le gouvernement avait déposé une demande d’exploitation des réservoirs de la Samir pour sécuriser l’approvisionnement énergétique du Royaume, notamment dans le contexte de la crise sanitaire, et pour maintenir les activités économiques et commerciales de l’entreprise conformément au jugement de liquidation rendu le 21 mars 2016. Cependant, cette exploitation n’a jamais été mise en œuvre et la situation financière de la raffinerie a continué à se détériorer.

D’ailleurs, en décembre 2020, le front national pour la sauvegarde de la raffinerie marocaine de pétrole pour la rationalisation de La Samir avait tiré la sonnette d’alarme sur un manque à gagner pour l’entreprise estimé à 600MDH en 6 mois.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here