Lockdown: Portrait de la Cité ocre en plein confinement sanitaire

A l’occasion de sa rentrée culturelle, la Fondation Dar Bellarj présente l’exposition de photographies Marrakech Lockdown, signée Nour Eddine Tilsaghani et Mohamed Semaa, du 6 novembre 2021 au 31 octobre 2022.

L’idée de ce projet émerge pendant le tout premier confinement, en 2020, lorsque la vision des rues de Marrakech, désertées par le couvre-feu, sert de déclencheur et d’inspiration pour le photographe et artiste Nour Eddine Tilsaghani.

Contre l’impression saisissante d’une ville fantôme, et dans la continuité du partage d’expériences en atelier avec le groupe des Mamans Douées, Tilsaghani invite son ami et collaborateur Mohamed Semaa à la recherche d’une nouvelle expérience artistique.

Le projet photographique et d’exposition qui en résulte est une série de clichés panoramiques en noir et blanc montrant la médina inhabitée, mais jamais sans âmes. Cet ensemble complémentaire s’accompagne d’un design sonore et d’une vidéo, formant un dispositif multimédia où, in fine, se juxtaposent les flashbacks et les projections d’une humeur de la ville probablement plus vivante que jamais.

A l’image du projet Marrakech Lieux Évanescents (Dar Bellarj 2019), et de la démarche de la Fondation Dar Bellarj plus largement, Marrakech Lockdown comporte une double valeur artistique et documentaire. Le corpus de ce travail se présente comme l’une des mémoires actives d’une époque de grands changements, sur laquelle la société marocaine commence à apposer du sens.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here